03 janvier 2013

vive les acteurs !

     Quatre films en quatre jours au cinéma, dur dur les vacances !      Télé gaucho de Michel Leclerc, de très bons moments, fine approche, jouissive même ! Voir un de nos plus grands acteurs français en ancien acteur de porno est réussi : Zinedine Soualem!        Main dans la main de Valérie Donzelli, une très belle idée, un scénario carré qui m'a plu, et des acteurs, toujours des acteurs ! Valérie Lemercier, craquante !        Les Bêtes... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 16:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 janvier 2013

jours à venir...

     Commencé De beaux lendemains de Russell Banks, bien !
Posté par herve le derve à 15:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 décembre 2012

Pavese

Rivolta Quello morto è stravolto e non guarda le stelle: ha i capelli incollati al selciato. La notte è più fredda. Quelli vivi ritornano a casa, tremandoci sopra. E’ difficile andare con loro; si sbandano tutti e chi sale una scala, chi scende in cantina. C’è qualcuno che va fino all’alba e si butta in un prato sotto il sole. Domani qualcuno sogghigna disperato, al lavoro. Poi, passa anche questo. Quando dormono, sembrano il morto: se c’è anche una donna è più greve il sentore, ma paiono morti. Ogni corpo si stringe... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 09:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 décembre 2012

à la tête du lit

     Rien de mieux que de laisser traîner les livres à la tête du lit, ils ramassent la poussière et la nuit, les mots coulent en nous, mixant les songes, les sons et les peurs. Hier soir, c'est en ouvrant Pavese que le ravissement est venu.   Révolte.   Le mort est crispé contre terre et ses yeux ne voient pas les étoiles : ses cheveux sont collés au pavé. La nuit est plus froide. Les vivants rentrent à la maison et en tremblent encore. On ne peut pas les suivre ; ils se dispersent tous : l'un monte... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 09:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 décembre 2012

Joyeux Noël Muchacho

     La famille, ce cocon... Noël agréable. Ce matin, dans mon lit, je lisais la bande dessinée que m'a offerte mon frère, de Lepage, Muchacho, chez Aire libre. Beau, des dessins qui m'ont fait penser à Hermann mais en plus construits. vignette vue sur le blog de Guy
Posté par herve le derve à 11:14 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
24 décembre 2012

citation, comme une boucle

     Le manque, durant des années, d'une affection humaine réellement reposante et salvatrice... l'isolement absurde que ce défaut implique... le fait que presque tout ce qui subsiste de relations humaines ne soit qu'une cause de blessures... tout cela participe du pire et n'a qu'une légitimité... celle d'être nécessaire.       Cela ressemble bien à une phrase de Nietzsche mais j'ignore si Michel Onfray l'a touchée, au regard de tous ces points de suspension...
Posté par herve le derve à 10:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 décembre 2012

N.I.E.T.Z.S.C.H.E. (pour le retenir quand j'avais quinze ans, j'épelais son nom)

     Lu la très belle bande dessinée Nietzsche par Michel Onfray et Maximilien Leroy, Le Lombard, 2010, hier et aujourd'hui, riche, fluide. On approche le Géant par petites touches, très éclairantes...   bulle tirée du site du point  
Posté par herve le derve à 22:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 décembre 2012

le long du Fleuve

     Enfin vu Le Fleuve de Jean Renoir, 1951 ! Malheureusement, avec la fatigue, dur de jouir des images et du récit qui se déroule tranquillement... Retrouvé le plaisir de montrer, de partager les expériences du réalisateur, mais aussi un jeu d'acteur parfois "trop", ou du moins un cadrage et un rythme trop appuyés, lents. Enfin, ce que j'en dis, il me faudrait le voir quand je suis bien éveillé !      En regardant sa filmographie, je me suis aperçu de mon inculture, tout ce que je dois... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 16:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 décembre 2012

1h22 d'ennui pour 4h44

     Ennui pendant le dernier film d'Abel Ferrara, 4h44, dernier jour sur terre... Pas de rythme, peu d'intérêt à voir se succéder les illuminés de la religion et de la philosophie dans l'écran plat des personnages, bavasser philo de bas étage sur tout et n'importe quoi, matérialisme, fin du monde...      Où pouvons-nous nous élever dans ce monde, à cette époque ?  
Posté par herve le derve à 12:45 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
19 décembre 2012

Rengaine rengaine rengaine !

     Hier soir, même plaisir fou face aux images de Rachid Djaïdani que j'avais eu quand pour la première fois je découvrais les plans jazz de John Cassavetes ! Rengaine de Djaïdani et Shadows de Cassavetes, même combat, même beauté, même rythme ! Djaïdani dont j'avais lu son premier roman Boumkoeur à sa sortie en 1999. Cassavetes qui m'a habité quinze ans, grâce à Gérard Depardieu qui avait fait ressortir ses films dans les années 90 en France (combien de mercis nous te devons Gérard !) ! Djaïdani malin, libre,... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 08:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]