11 janvier 2013

less is more

No sketches first, no studies, that’s long past: I do what many dream of all their lives, —Dream? strive to do, and agonize to do, And fail in doing. I could count twenty such On twice your fingers, and not leave this town, Who strive—you don’t know how the others strive To paint a little thing like that you smeared Carelessly passing with your robes afloat,— Yet do much less, so much less, Someone says, (I know his name, no matter)—so much less! Well, less is more, Lucrezia: I am judged. Tiré de “The Faultless Painter” de Robert... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 22:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 janvier 2013

digne de chance

Dans le livre Lignes de chance, je trouve ce poème de Desnos, beau, comme une respiration libre ! Il était une feuille Il était une feuille avec ses lignes Ligne de vie Ligne de chance Ligne de coeur Il était une branche au bout de la feuille Ligne fourchue signe de vie Signe de chance Signe de coeur Il était un arbre au bout de la branche Un arbre digne de vie Digne de chance Digne de coeur Coeur gravé, percé, transpercé, Un arbre que nul jamais ne vit. Il était des racines au bout de l’arbre Racines vignes de vie Vignes de chance... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 21:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 janvier 2013

diable d'éditeur

Puis un diable d’éditeur vient sortir l’auteur de son purgatoire. Eric Chevillard, 11 janvier 2013
Posté par herve le derve à 21:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 janvier 2013

Lignes de chance

     Sentiments de fatigue, courses lourdes, enfants vivants... Je rentre... Ma fille découvre un colis dans ma boîte aux lettres, un cadeau !      Quelle joie !   Lignes de chance, d'Arnaud Rykner et Franck Secka, éditions du Rouergue
Posté par herve le derve à 21:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 janvier 2013

Enfer : amour, film autrichien...

     Paradis : amour, film autrichien, choc et malsain, d'Ulrich Seidl. Jamais vu ça mais pas envie de voir non plus, la prostitution africaine ou d'ailleurs ! Que ce soit des garçons, des hommes, des mâles, en quoi ça change des filles, femmes, femelles ? Pas envie de voir, on sait ça. Pas savoir, comme dit mon ami poète. Pas voir. Pas savoir. Ce vide ce matin en moi vient en partie de la digestion du film. Je me vois bien faire un film au Kenya, avec ma petite caméra de documentaliste, je paie l'homme noir une... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 08:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 janvier 2013

vive les acteurs !

     Quatre films en quatre jours au cinéma, dur dur les vacances !      Télé gaucho de Michel Leclerc, de très bons moments, fine approche, jouissive même ! Voir un de nos plus grands acteurs français en ancien acteur de porno est réussi : Zinedine Soualem!        Main dans la main de Valérie Donzelli, une très belle idée, un scénario carré qui m'a plu, et des acteurs, toujours des acteurs ! Valérie Lemercier, craquante !        Les Bêtes... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 16:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 janvier 2013

jours à venir...

     Commencé De beaux lendemains de Russell Banks, bien !
Posté par herve le derve à 15:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 décembre 2012

Pavese

Rivolta Quello morto è stravolto e non guarda le stelle: ha i capelli incollati al selciato. La notte è più fredda. Quelli vivi ritornano a casa, tremandoci sopra. E’ difficile andare con loro; si sbandano tutti e chi sale una scala, chi scende in cantina. C’è qualcuno che va fino all’alba e si butta in un prato sotto il sole. Domani qualcuno sogghigna disperato, al lavoro. Poi, passa anche questo. Quando dormono, sembrano il morto: se c’è anche una donna è più greve il sentore, ma paiono morti. Ogni corpo si stringe... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 09:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 décembre 2012

à la tête du lit

     Rien de mieux que de laisser traîner les livres à la tête du lit, ils ramassent la poussière et la nuit, les mots coulent en nous, mixant les songes, les sons et les peurs. Hier soir, c'est en ouvrant Pavese que le ravissement est venu.   Révolte.   Le mort est crispé contre terre et ses yeux ne voient pas les étoiles : ses cheveux sont collés au pavé. La nuit est plus froide. Les vivants rentrent à la maison et en tremblent encore. On ne peut pas les suivre ; ils se dispersent tous : l'un monte... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 09:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 décembre 2012

Joyeux Noël Muchacho

     La famille, ce cocon... Noël agréable. Ce matin, dans mon lit, je lisais la bande dessinée que m'a offerte mon frère, de Lepage, Muchacho, chez Aire libre. Beau, des dessins qui m'ont fait penser à Hermann mais en plus construits. vignette vue sur le blog de Guy
Posté par herve le derve à 11:14 - - Commentaires [2] - Permalien [#]