23 avril 2017

les plaisantristes

C'est un aquoiboniste Un faiseur de plaisantristes Qui dit toujours à quoi bon A quoi bon Serge Gainsbourg
Posté par herve le derve à 08:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 avril 2017

il n’y a pas de lettres sur les pages des livres...

    Entendu à la radio pendant que j'informatisais mes planches : Mes amis n’ont pas de visage, les femmes sont ce qu’elles furent il y a déjà tant d’années, je ne sais si ce coin de rue a changé, il n’y a pas de lettres sur les pages des livres. Tout ceci devrait m’effrayer, Mais c’est une douceur, un retour, des générations de textes qu’il y a sur la terre, je n’en aurai lu que quelques-uns, ceux que je continue à lire dans la mémoire, à lire et à transformer… l’amour partagé, les mots, Emerson et la neige et tant... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 12:46 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
19 avril 2017

glace aux livres

     Après-midi parfait, au soleil avec ma grande fille, loin de tout (je ne dirais pas quoi), on mange une glace, on traîne, c'est son anniversaire, on regarde les téléphones portables, je lui offre un livre chez mon ami corse, et là, je tombe sur les quatre tomes de La Mer de la fertilité de Mishima, je craque !      D'autres trouvailles que je tais ici, des cadeaux pour la Girondine, mais elle les connaît sans aucun doute, peu de poètes lui échappent... Allez, je cite : "Le matin sur la mer... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 22:18 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
16 avril 2017

les larmes du dedans

     On rentre. On pose ses affaires. On est seul. Les enfants ailleurs. On cherche une émission qu'on n'a pas pu écouter jeudi dernier. On la trouve. Belle. Belle. Belle ! La voix de Jane, l'orchestre, les arrangements de Nobuyuki Nakajima au piano, les mots de Serge... Elles font quoi les larmes du dedans ? Elles giguent !  
Posté par herve le derve à 22:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 avril 2017

récit divers

     J'ai fini le récit de La petite femelle de Philippe Jaenada. Un genre nouveau, une sorte de chronique de faits divers ! Déjà le cas avec Sulak quelques années avant. Je lui ai écrit au Philippe pour lui dire que l'émission de France Culture sur son livre était bof bof, il ne m'a pas répondu cette fois. Je bloquais un peu après le meurtre, corps du récit et puis finalemnt, j'ai enchaîné... Perplexe au final, mais sa proximité avec le personnage, avec l'enquête est impressionnante...      Je... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 16:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 mars 2017

lu, vu, entendu depuis janvier 2017

Bon, pas de temps pour écrire ici, depuis que je suis noyé par mon projet BD !   Alors, récapitulation rapide tout ce que j'ai vu, lu et entendu depuis janvier 2017, sans avoir le temps de commenter vraiment... Bakuman : les 20 tomes du manga de Oba et Obata : HHH To be or not to be : film d'Ernst Lubitsch : HHH Live at the village Vanguard : disque de Brad Mehldau : HHH Paris : série télé de Gilles Barnier (1 à 6) : HH Je suis off : court métrage de Kevin Zonneberg et Thomas Scohy : HHH Passengers : film de Morten... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 00:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 février 2017

vu du 20 au 31 décembre 2016

     Eternel rappel de la "notation" des oeuvres : 1 seul H : bof, HH : bien,  HHH : très intéressant, HHHH : génial.   mercredi 14 décembre : Ajin, tomes 1 et 2 : manga de Sakurai Gamon et Miura Tsuina (2013) : HH ; un graphisme bien adapté au genre mais un scénario qui peine à démarrer, faute d'avoir pris le temps de se demander comment introduire l'intrigue en douceur, mais bon, faut voir la suite...   Lou, tome 7 : La Cabane : bande dessinée de Julien Neel : H : de bonnes choses toujours,... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 23:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 février 2017

comme un poème son bout de phrase

"retrouver tout d’un coup des années, des jardins, des êtres oubliés" MP
Posté par herve le derve à 14:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 février 2017

coupons court le flux des mots

     Je suis comme quelqu’un qui a une tapisserie trop grande pour les appartements actuels et qui a été obligé de la couper. Marcel Proust.
Posté par herve le derve à 14:42 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
09 février 2017

Pessoa toujours

Je ne pense à rien, Não estou pensando em nada et cette chose centrale, qui n’est rien, E essa coisa central, que é coisa nenhuma, m’est agréable comme l’air de la nuit, É-me agradável como o ar da noite, frais en contraste avec le jour caniculaire. Fresco em contraste com o verão quente do dia, (...)  
Posté par herve le derve à 17:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]