07 octobre 2017

Vrac (être poète) (27)

Être poète, c'est changer une lettre, c'est être porte par exemple.
Posté par herve le derve à 23:59 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

06 octobre 2017

Vrac (être poète) (26)

Être poète, c'est là, impalpable, ou là encore...
Posté par herve le derve à 23:59 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
05 octobre 2017

Vrac (être poète) (25)

Être poète, c'est rester toute sa vie avec des bouts de phrases comme "la cloche cloche pour changer" ou "sur la rive de la ronde", béat.
Posté par herve le derve à 23:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 octobre 2017

nos ponts

"sont-ce des airs populaires?" sous le pont j'étale le reste de mes affaires trois livres deux culottes et les notes descendent jusqu'au canal   "des bouts de concerts" les hommes dansent encore ils aiment bien les cendres ils savent fermer les yeux  eux   "des accords mineurs se croisent et filent" moi je suis des yeux la tête levée du rat le fil de l'eau c'est lui et la nuit du dedans c'est moi    
Posté par herve le derve à 22:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 octobre 2017

Vrac (être poète) (24)

Être poète, dans nos lits adolescents, les mots mouillés des territoires de nos corps qui s'ancrent dans les airs.
Posté par herve le derve à 23:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 octobre 2017

Vrac (être poète) (23)

Être poète, c'est jouir de finir une phrase ritournelle par "et inversement".
Posté par herve le derve à 23:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 octobre 2017

Vrac (être poète) (22)

Être poète, c'est mourir en connivence des Illuminations.
Posté par herve le derve à 23:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 octobre 2017

Vrac (être poète) (21)

Être poète, c'est se tromper de destinataire pour déclarer sa flamme ou pour l'éteindre sur l'écran (trop) tactile.
Posté par herve le derve à 23:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 octobre 2017

et pendant ce temps-là, la vapeur du riz déborde...

     J'adapte Guy de Maupassant en bande dessinée, en écoutant Miles Davis en concert, le paradis était donc là !
Posté par herve le derve à 12:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 octobre 2017

à Empalot

     Je crois bien avoir trouvé le nom de l'artiste qui réalise ces magnifiques fresques sur les immeubles de toute la planète : Hendrik Beikirch.
Posté par herve le derve à 00:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]