27 septembre 2018

- deux jours d'orage trente-deux poèmes - (21) (recueil de poèmes : août 2018)

9 je veux relire Nelly Sachs pour composer un livre pauvre commandé par Daniel Leuwers relayé pour moi par l’amie peintre Cendres Lavy un livre pauvre sur l’Allemagne quelle terrible image j’en ai je ne sais rien du pays que des mots lus Rosa Luxembourg Wenders Rainer Maria Rilke Goethe Celan Büchner relire Sachs me donnera le pauvre élan nécessaire – ou pas – pour ce livre pauvre    
Posté par herve le derve à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 septembre 2018

trois textos (dingue eau)

Moi : "Et la nageuse nue pas photographiée depuis la dune ?" Elle : "Nageuse dingue eau à 17 Tu plonges et tu ressors" Moi : "Moi je me baigne voyons dans tes cheveux tes mains tes hanches à quarante !"
Posté par herve le derve à 21:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 septembre 2018

A la mystérieuse

J’ai tant rêvé de toi que tu perds ta réalité. Est-il encore temps d’atteindre ce corps vivant et de baiser sur cette bouche la naissance de la voix qui m’est chère ? J’ai tant rêvé de toi que mes bras habitués en étreignant ton ombre à se croiser sur ma poitrine ne se plieraient pas au contour de ton corps, peut-être. Et que, devant l’apparence réelle de ce qui me hante et me gouverne depuis des jours et des années je deviendrais une ombre sans doute, Ô balances sentimentales. J’ai tant rêvé de toi qu’il n’est plus temps sans doute... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 21:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 septembre 2018

The Night of Loveless Nights

Coucher avec elle Pour le sommeil côte à côte Pour les rêves parallèles Pour la double respiration Coucher avec elle Pour l’ombre unique et surprenante Pour la même chaleur Pour la même solitude Coucher avec elle Pour l’aurore partagée Pour le minuit identique Pour les mêmes fantômes Coucher coucher avec elle Pour l’amour absolu Pour le vice, pour le vice Pour les baisers de toute espèce Coucher avec elle Pour un naufrage ineffable Pour se prouver et prouver vraiment Que jamais n’a pesé sur l’âme et le corps des amants Le... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 21:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 septembre 2018

en forme de mouette

 "Tu déplies tes mains jointes et tu essuies tes yeux. Tes mains lissent tes cheveux et reprennent les outils pour sculpter ta centième boîte à bijoux en forme de mouette. Tu ne parles pas toute seule. Tu parles à tes boîtes alignées sur les étagères comme des oiseaux sur des câbles. Ce sont elles que tu protèges aujourd’hui comme tu protégeais jadis tes enfants. Et tu parles tout bas pour qu’elles ne s’envolent pas."  Jean-Claude GOIRI - Corps suspendus, éditions Qazaq   (mars 2016)
Posté par herve le derve à 21:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 septembre 2018

poème à C.

chouette de t'avoir vue un peu                                           au soleil                                                ... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 20:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 septembre 2018

- deux jours d'orage trente-deux poèmes - (20) (recueil de poèmes : août 2018)

8 c’est encore plus beau qu’il n’y ait rien après que tout ce qui nous a tenu s’échappe nos vies nos pensées nos souvenirs le départ de l’aimée la fin du père tout m’y prépare que le peu à vivre se dise ici et qu’ensuite rien si peu un être se souvient peut-être d’un vers ça m’ira le vers et l’étoile
Posté par herve le derve à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 septembre 2018

Remarques sur Shakespeare (3)

Remarque 3 : Fini Henry VI, première partie, ce matin très tôt. Le jeune dramaturge veut tout entrer dans son drame, mille événements, péripéties, la soupe est bonne certes, mais trop chargée : Jeanne qui discute avec les démons, les défaites guerrières précipitées, la paix trop vite ficelée, les manigances en fin d'acte du Comte de Suffolk, combien de personnages ne semblent pas aboutis également : Gloucester, Exeter, le trop jeune âge de Henry VI, son langage très adulte... Bien content d'enfin découvrir l'oeuvre du maître en... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 20:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 septembre 2018

- deux jours d'orage trente-deux poèmes - (19) (recueil de poèmes : août 2018)

7 comment sonner le dire manquant ?
Posté par herve le derve à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 septembre 2018

Remarques sur Shakespeare (2)

Remarque 2 :         A la scène 3 de l'acte III d'Henry VI (première des trois parties), j'ai trouvé trop rapide le revirement politique du Duc de Bourgogne, suite au discours de La célèbre Pucelle, même si c'est une oeuvre de ses débuts... de même la décision de le convaincre, trop proche du passage des troupes de Talbot, peu crédible, ah ! me voilà à faire des remarques de vraisemblance à la française !     Que dire même de la remarque de Jeanne, davantage anglaise que française, une... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 11:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]