24 novembre 2013

décanter l'abandon

Magie que de taper des mots écrits cet été, abandonnés dans ce cahier recyclé maintes fois ! On tape, on lit en tapant, on écrit en lisant, on lit en récrivant, et on y croit ! Qui a écrit ces phrases ! Ce serait une histoire, il y aurait de l'espoir à lire désespéré ! Et à écrire ! Etonné vraiment, c'est moi qui avais ça en tête ?
Posté par herve le derve à 12:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 novembre 2013

quand les lais viennent

     Arracher la tapisserie, défouloir ! Quand les lais viennent, c'est comme écrire quand viennent les mots !
Posté par herve le derve à 12:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 novembre 2013

léger comme une feuille de plomb

     Dans le message électronique envoyé à l'instant au dessinateur en question, j'évoquais ma vie, si légère, comme une tombe granit et marbre ! Ô joie pour mes destinataires, aussi peu nombreux que les lecteurs de blog ! "Dur toujours autant de vivre et d'écrire. Que des trous dans lesquels je m'enfonce pour ne pas être, ne pas faire..." et encore : " Je te passe ma vie dans ce courrier... (mort du père, 1er avril, rencontres multiples et vaines...), mais pas mon amitié, renouvelée, intacte, (signature)"
Posté par herve le derve à 12:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 novembre 2013

Comment faire rentrer un vent dans une boîte ?

     Lecture hallucinante de La Horde du Contrevent d'Alain Damasio, de trois ans mon aîné, mais avec tant d'avance sur moi, deux, trois siècles, qu'un ami dessinateur adapte en bande dessinée, au réveil ! Ecriture tendue, rassemblée face aux vents, poétique, nerveuse et folle ! Comme on classe tout, son roman semble avoir été rangé avec la fantasy, ah ah ah ! Rien contre le genre, mais il n'entre pas dans des boîtes en fait ! Ni Rabelais ni d'autres au verbe furieux ! Comment faire rentrer un vent dans une boîte ?... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 12:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 novembre 2013

les restes de soi

après ça il ne me restera qu'à finir les coupes après ça il ne me restera qu'à me pendre à la poutre
Posté par herve le derve à 23:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 novembre 2013

vide alors écrire

     Et le vide après la projection, comme la première fois. Ecrire sera plus intime.
Posté par herve le derve à 23:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 novembre 2013

s'éloigner pour échouer

     Aucune écriture, peu d'envies claires. Au moment où tout semblait en place, tout recule.      Peut-être est-ce moi qui face au possible me le rend impossible...
Posté par herve le derve à 08:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 novembre 2013

projection 2

     Demain, 17h, projection au salon du livre de mon documentaire, ça fait plaisir vu le monde qui transite par là... Même s'il ne sera pas projeté en entier, pas grave...  
Posté par herve le derve à 22:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 novembre 2013

ralenti

     N'être pas suffisamment malade, quelle plaie ! Obligé de tout faire au ralenti...
Posté par herve le derve à 22:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 novembre 2013

fermement ri !

     Voilà, du rire, du bon, du gras, du qui soulage, du lourd, de l'assumé, du jusqu'au bout, Dupontel !
Posté par herve le derve à 23:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]