27 novembre 2012

l'enveloppe des craintes

     C'est dans le coeur que ça tape, la panique tourne les sangs, me lance contre les murs, palpitant. Tout l'écrasement du monde quand je dors, une pesanteur démesurée appuie sur mes sens. La douche n'est là que pour fouetter le corps, rhabiller l'esprit. Et dehors, dans le trafic, au travail, je promène l'enveloppe de mes craintes, bien cachetée l'enveloppe, malgré les traits tirés et les yeux mangés.
Posté par herve le derve à 08:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 novembre 2012

Bureau de Tabac (8) (Pessoa)

Esclaves cardiaques des étoiles, nous avons conquis l'univers avant de quitter nos draps, mais nous nous éveillons et voilà qu'il est opaque, nous nous éveillons et voici qu'il est étranger, nous franchissons notre seuil et voici qu'il est la terre entière, plus le système solaire et la Voie lactée et le Vague Illimité.
Posté par herve le derve à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 novembre 2012

viol de poème

un viol de poème perpétuelqui nous noie
Posté par herve le derve à 23:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 novembre 2012

à mouage ma muse !

Je suis tout tatouage ! Je suis tout à toi !
Posté par herve le derve à 23:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 novembre 2012

muse en l'encre

     Ma Muse parisienne a répondu à mes délires, sur mes genoux je la vois bien s'agiter. Encore un message, informatique cette fois, le 26 novembre à 21h09 :   Je suis tout tatouage ! Je suis tout à toi !        Et moi de répondre, à 21h33, dans une folie furieuse :   je veux sucer chacun de tes pigmentsque l'encre coule dans ma boucheet que ton sang coagulé par-dessus le noir en mêlant nos désirsdans un nouveau violet m'aspirema muse à sanglerpour qu'elle reste... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 23:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 novembre 2012

la nuit sinon !

     Saine frustration de ne pouvoir courir ! Manque de temps, d'organisation ! Mes jambes, mon souffle m'appelaient ! Mes mollets se contractaient même dans cette attente. Mais rien, je ne peux courir avant mercredi ou la nuit sinon !
Posté par herve le derve à 22:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 novembre 2012

troué d'images

     Des rêves, j'en ai ! Je me vois mettre en scène des textes maintenant ! L'idée de Beckett puis d'un poète ! Des images qui viennent de n'importe où, je suis troué d'images !
Posté par herve le derve à 22:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 novembre 2012

maux de vivre

     Là, las, tralala, quel ennui de se répéter ainsi ! Je me retiens, si vous saviez ! Je me dis toujours en-dedans "Distrais-les un peu, raconte des blagues, écris des poèmes, fais les rêver ! au lieu de les assommer avec tes maux de vivre, ton incapacité à être seul, tes angoisses nocturnes et tes rêves prévisibles..."...
Posté par herve le derve à 21:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 novembre 2012

mur sans porte

je serai toujours celui qui attendait qu'on lui ouvrît la porte auprès d'un mur sans porte
Posté par herve le derve à 14:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 novembre 2012

fumées de Fernando

     J'aime qu'en mon absence Fernando emplisse l'air de ses volutes.
Posté par herve le derve à 14:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]