30 juillet 2012

peau délaissée

tes mains amoureuses je m'en souviens tes doigts comme autant de pattes d'araignée arpentant ma peau accrochant mes poils ton souffle et tes râles incontrôlés tout est là en tête complet présent quand j'ouvre les yeux sur ton absence
Posté par herve le derve à 10:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 juillet 2012

vents à venir

     Tant d'espace devant, une vie comme un boulevard avec des rues partout, des avenues, des porches, des feux de toutes les couleurs. Les impasses du passé sont là aussi sur le parcours mais tellement petites, étroites, noires qu'elles ne sauraient nous happer tout entier. La lumière est si forte, juste baigner en elle, avancer avec elle. Profiter des vents qui nous portent. La vie, pleinement à venir.
Posté par herve le derve à 10:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 juillet 2012

une approche de l'harmonie

     Nu dans les vagues, ça valait le coup de se lever la nuit et de faire quatre heures de route. Les arbres noueux de la forêt veulent figurer mon âme, tandis que les rouleaux bercent gentiment ma peau. Il y a de l'idée, une approche d'harmonie là-dedans.
Posté par herve le derve à 17:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 juillet 2012

du présent qui danse

 il n'y a que du présent quand on danse et quand on aime
Posté par herve le derve à 14:27 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
26 juillet 2012

jardin perdu

les mots renversés par tes amoureuses mains - elles qui se souviennent encore de nos corps - versent dans l'herbe haute du jardin perdu - perles noires avalées par la terre - solitude  
Posté par herve le derve à 11:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 juillet 2012

à vider

     Retour à la maison à vider et nettoyer cet après-midi, ne pas se noyer dans les états d'âme, faire, faire, ne pas penser, partir se baigner avec les enfants dès que j'en ai plus que marre...
Posté par herve le derve à 11:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 juillet 2012

fin de livre

     Fini Porteurs dâmes de Pierre Bordage, pas de surprises, on court on court on court et à la fin, on s'en sort... Il faut toujours être capturés par les méchants une ou deux fois dans l'aventure et en réchapper de façon tout à fait improbable...      Enfin, trois petits jours de lecture rapide, ça fait du bien, ça change des livres à cinq minutes/page...
Posté par herve le derve à 11:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 juillet 2012

lire un thriller

     Lire un thriller, c'est étrange ; ce que j'aime dans la littérature, c'est peut-être l'inverse, le temps, les errances, l'espace, le temps de la réflexion, les voix entremêlées.     Le thriller lui, précipite, hurle, engage tout le monde à sa suite, sa course, sans rien d'autre à s'accrocher, dans cet entonnoir à mots resserrés.     Enfin, ça fonctionne quand même...
Posté par herve le derve à 22:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 juillet 2012

du fond de la grotte

     Rien de mieux qu'une grotte après la journée d'hier passée sous le soleil, le frais, les concrétions incroyables...      Je pensais à Grenouille dans Le Parfum, j'avais un peu de mal à respirer au bout d'une demi-heure, étrange, moi qui ne me connais pas réellement de phobie particulière...
Posté par herve le derve à 21:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 juillet 2012

l'âme fondue

tes mots pour heurter ont fondu mon âme je ne suis pas une erreur mon amie solitude
Posté par herve le derve à 10:51 - - Commentaires [1] - Permalien [#]