07 mai 2012

blog à part

     J'ai relu tout le mois de septembre de ce blog. Le pire n'est jamais bien loin : j'ai aimé ma déshérence narcissico-comico-débilo-solitaire !       Il en faut peu dans la déprime pour rire un peu de soi...
Posté par herve le derve à 22:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 mai 2012

remuant toujours

Indissolublement, s'unissent la terreur, la nuit et le gouffre.
Posté par herve le derve à 22:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 mai 2012

toujours remuant

Le gouffre, la nuit, la terreur s'unissent de plus en plus indissolublement.
Posté par herve le derve à 22:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 mai 2012

des noms et du mystère

     D'isoler les noms communs (3 X nuit, plafond, chambre, 2 gouffre, mètres, profondeur, abîme, fois, difficulté, 2X aspérités, contrôle, dégoût, opiniâtreté, ascension, fourmi, lenteur, paroi, gouffre, terreur), on voit bien que la poésie est impalpable. Tout au plus, on y saisit le thème mais le mystère est grand dans cet assemblage.      Quant aux verbes (être, être précipité, se retenir, hésiter, se poursuivre, se lire, s'unir), que disent-ils ? Les états, les peurs, les hésitations, la... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 15:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 mai 2012

la nuit à la renverse

 La nuit à la renverse     Indissolublement, s'unissent la terreur, la nuit et le gouffre. Sur la paroi perpendiculaire, de plus en plus infimes, les aspérités à peine se lisent. Avec une lenteur interminable la fourmi poursuit son ascension ; l'opiniâtreté et le dégoût me font hésiter, sans contrôle, machinal, fourbu, aux aspérités me retenant avec la plus grande difficulté, avec sous moi plusieurs fois aussi immense un abîme, de milliers de mètres de profondeur qui constamment me précipite. Gouffre profond, ma nuit... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 13:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 mai 2012

elle remue toujours

                    sous le plafond de ma petite chambre                         est ma nuit                     gouffre profond précipité constamment ... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 13:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 mai 2012

La nuit remue

     Sous le plafond bas de ma petite chambre, est ma nuit, gouffre profond.    Précipité constamment à des milliers de mètres de profondeur, avec un abîme plusieurs fois aussi immense sous moi, je me retiens avec la plus grande difficulté aux aspérités, fourbu, machinal, sans contrôle, hésitant entre le dégoût et l'opiniâtreté ; l'ascension-fourmi se poursuit avec une lenteur interminable. Les aspérités de plus en plus infimes, se lisent à peine sur la paroi perpendiculaire. Le gouffre, la nuit, la... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 13:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 mai 2012

la reine Mab et autres pertes

     Je ne sais plus définir la nature des sentiments éprouvés pour mes proches ou même ceux que je croise. Complètement ouvert et fermé en même temps. Pas de barrières, pas de limites et en même temps les peurs qui gouvernent tout ça. Savoir et ignorance mêlés, toujours. Entre peur et effronterie.      Tous les contraires se marient comme dans les pièces de Shakespeare, la reine Mab m'a rendu visite... combien de temps escompte-t-elle demeurer ?  
Posté par herve le derve à 12:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 mai 2012

publicité imposée

     En cliquant sur le clip de Terre Ferma à partir de ce blog, j'ai vu qu'ils avaient réussi à y introduire une publicité !      J'en suis désolé !
Posté par herve le derve à 10:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 mai 2012

petits maux

     Le soulagement des élections n'a pas su ôter mes maux de crâne.    Je ne me rends pas chez le médecin parce qu'il ne me trouvera pas assez nauséeux pour me donner congé mais bien trop dépressif pour poursuivre mon enseignement !
Posté par herve le derve à 10:37 - - Commentaires [1] - Permalien [#]