09 octobre 2012

Des sorts de vie, de Cédric Bernard (nouvelle 3 du partage d'écritures 2 : disparaître de la vie de quelqu'un)

Des sorts de vie          De comment ils étaient rentrés dans la vie l'un de l'autre, de comment l'accident avait fait rencontrer les routes de l'un et l'autre, il n'y avait plus que des souvenirs de souvenirs. De traces tangibles, que dans les regards silencieux et plissés tournés vers le passé. Ils n'ont jamais raconté ce qu'ils s'étaient raconté, lorsqu'ils se sont rencontrés. Comme si même le bon ne l'était pas. Il n'y avait eu pour eux pas plus de destinée que de destination commune vers la... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 22:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 octobre 2012

sous le brouillard, les mots

     Une énergie ce cher Cédric Underfog, ça me fait du bien de le lire ! Toujours cette impression d'écrire lentement face à ses mots...      Je ne sais pas quand je réussirai à coller la suite de sa nouvelle mais je fais mon possible...
Posté par herve le derve à 22:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 octobre 2012

vu Lawless

     J'ai encore vu un film de John Hillcoat : Lawless, après The Proposition et The Road.       Même violence, même jusqu'au-boutisme. Fascination de l'être, de la vie, de la mort dans une logique absolue de survivre.       Combien nous en faudra-t-il pour comprendre cela ?
Posté par herve le derve à 08:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 octobre 2012

laboratoire d'attente

     C'est surtout ça le plaisir d'écrire ici, les miettes de mes pensées qui n'en sont pas tout à fait, des crispations et des mots qui se découvrent à leur propre surprise. Une salle d'attente, un laboratoire aux écrits qui bloquent...      Si ces noeuds posés ici pouvaient m'aider à ouvrir des vannes plus sanguines et belles.
Posté par herve le derve à 08:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 octobre 2012

des navets

     Mais comment préparait-elle les navets ? Seize ans de vie commune et je n'ai pas regardé comment elle les cuisinait ?!  
Posté par herve le derve à 13:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 octobre 2012

trous et rêves

     Ma vie, ces rêves et ces trous, peurs des heures qui m'allument, des bruits qui me percent, marre d'être aussi peu cheval de feu.
Posté par herve le derve à 09:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 octobre 2012

toujours recommencée

     Dire qu'on ne sait pas ce qu'on entend vraiment, dans le demi-sommeil de nos vies que nous croyons avoir besoin de remplir avant de finir... Qu'on ne sait pas ce qu'on dit, ce qu'on profère comme petits mots pour nous convaincre d'avancer dans l'épaisseur de cette brume toujours recommencée... Qu'on ne sait pas qu'on aime... Qu'on... Qu'on est con... pour en finir avec la vulgarité d'hier...
Posté par herve le derve à 09:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 octobre 2012

à l'ombre des bibliothèques

Se savoir petit est utile. Mais comment se faire entendre ? se demande-t-on à l'ombre des bibliothèques...
Posté par herve le derve à 21:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 octobre 2012

d'utile au lecteur

     J'écris doucement des péripéties futures de mes personnages, ça va être rude de proposer quelque chose de bon, quelque chose d'utile pour le lecteur...
Posté par herve le derve à 21:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 octobre 2012

écrire vulgairement, le pied !

     Une heure à lire et relire la nouvelle que me propose une vieille connaissance pour le deuxième partage d'écritures du blog. Il est fou ce type ! Mais quelle énergie ! Il nous plante tous, écrivaillons à l'écriture serrée comme nos fesses, tout ça pour une quelconque densité littéraire ! Il a raison d'écrire comme on parle, comme on chie les mots !      Excusez ces écarts de langage peu fréquents sur ce blog, mais je suis encore sous le choc de son écriture follement vulgaire !
Posté par herve le derve à 21:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]