07 juin 2018

Vrac (être poète) (270)

Être poète, c’est changer une lettre, être oublié à la place d’être publié, par exemple.
Posté par herve le derve à 23:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 juin 2018

Le Mal de terre, André de Richaud (1947) (17)

     Elle porta la main à ses oreilles et n'avait plus ses pendants. Elle se mit à hurler et descendit dans la cuisine. Tout y était démoli et sous la table gisait Ulysse, qui la regarda un instant avec les yeux de quand il avait bu. Elle lui expliqua tout pendant qu'il se relevait péniblement et, comme elle entrait dans la colère, il lui donna une formidable gifle en lui disant d'un air abruti :     - Que vos qu'i faque ? (Qu'est-ce que tu veux que j'y fasse ?)      La femme... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 22:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 juin 2018

Vrac (être poète) (269)

Être poète, ne prévenir personne, partir.
Posté par herve le derve à 23:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 juin 2018

Vrac (être poète) (268)

Être poète, la souffrance, un pas de côté, voilà, ne bougeons plus, l’image va apparaître !
Posté par herve le derve à 23:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 juin 2018

Vrac (être poète) (267)

Être poète, tout donner sauf un paletot.
Posté par herve le derve à 23:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 juin 2018

mots réflexe

Si le mot n'est pas    écriture il n'est pas parlant   mais réflexe.   Dans cette mâchoire le mot ne doit pas tomber   sinon, se réincarner.   Thierry Metz, Entre l'eau et la feuille.
Posté par herve le derve à 21:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 juin 2018

Le Mal de terre, André de Richaud (1947) (16)

     Le lendemain matin, lorsque la Rondasse s'éveilla, il faisait à peine jour. Une lumière grise entrait par les fentes des volets, pas encore assez forte pour mettre un reflet sur le globe de verre qui protégeait la couronne de fleurs d'oranger. Elle fut surprise de ne pas trouver Ulysse près d'elle. Il ne pouvait pas être allé donner au cheval : on l'avait prêté. Elle se mit à la fenêtre pour voir s'il ne bricolait pas dans le jardin. Elle ne savait pas exactement ce qui s'était passé dans cette nuit ; mais... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 21:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 juin 2018

Vrac (être poète) (266)

Être poète, dériver, s’accrocher aux branches et conter les dérives aux égarés en rentrant.
Posté par herve le derve à 23:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 juin 2018

que vent

     Quelqu'un n'est plus à sa façon dans le lieu    étranger à l'enclos. Non pas qu'il soit mort mais sa parole face au vent n'est que vent. Thierry Metz, Entre l'eau et la feuille.
Posté par herve le derve à 21:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 juin 2018

ce jour, las

     Les maux de tête sont trop forts pour écrire quoique ce soit. A la place, je vais essayer de poursuivre le découpage de ma BD en cours, 51ème planche, même si la tâche se révèle ennuyeuse du fait de mon manque d'idées scénaristiquement valables. La poésie me prend parce qu'elle peut se déployer sur quelques heures, cela peut fonctionner. Mais écrire est au-delà de ces transports passagers, c'est véritablement échafauder d'autres mondes. Comme le dit Thierry Metz, je n'ai que quelques mouvances, je fouille dans... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 21:23 - - Commentaires [1] - Permalien [#]