08 avril 2012

A une autre lectrice (2)

  Je vous avais écrit ce mot : " le silence de Maëlle pur ciel   "   mais le message électronique m'est revenu il n'y a personne à cette adresse inconnue à cette adresse failure notice   où êtes-vous Maëlle? moi, toujours ici-bas... si bas...
Posté par herve le derve à 11:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 avril 2012

A une lectrice

Je vous avais écrit ce mot : " le silence d'Ester pur éther   "   mais le message électronique m'est revenu il n'y a personne à cette adresse inconnue à cette adresse failure notice   où êtes-vous Esther ? moi, toujours ici-bas... si bas...
Posté par herve le derve à 11:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 avril 2012

le torrent du lit

     Dans mon lit, les mots s'écrivaient, les phrases coulaient, tout était fluide. Au réveil, rien, des pierres, des blocs poreux, creux. Pourquoi m'être levé et assis pour écrire si mal ?  
Posté par herve le derve à 11:05 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
07 avril 2012

Music in progress

     Les larmes montaient pendant le travail de montage de mon film hier soir. Je demande à mon ami coréalisateur un morceau de piano classique d'une trentaine de secondes, il cherche, fouille, joue, rejoue, enregistre, tout ça en un petit quart d'heure... Pourtant ma demande était impossible à satisfaire : "Tu vois, une ouverture à la Wagner, progressive, comme une aurore mais en plus triste." Résultat des recherches, ça ressemblait à du Satie et des morceaux pour les films de Chaplin, quand la tristesse du monde... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 20:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 avril 2012

"Si tu veux voir mes nichons vote Mélenchon"

     J'ai beau raisonner, contrecarrer chaque argument utopiste des rouges que j'ai vus ce soir, les drapeaux, les références à la vieille révolution sanglante et bourgeoise, n'empêche, croire doit faire du bien. Avaler des couleuvres doit rassurer.      Pourquoi ne saurais-je pas en avaler moi aussi ?      De là à voter...
Posté par herve le derve à 00:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
05 avril 2012

au pays des touchés

     Au pays des touchés, on trouve toujours plus dépressif que soi, ça rassure.
Posté par herve le derve à 18:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 avril 2012

question de bocal

     Mais qu'est-ce que je fous à ne plus écrire depuis des mois ? A me noyer dans le verre d'eau du blog ? A survivre dans le bocal du blog ?
Posté par herve le derve à 11:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 avril 2012

meeting politique dans ma ville

     Sans transition, je vais faire un tour au Capitole voir un homme politique se vendre. Je n'ai jamais été à un meeting politique. J'accompagne un ami. Je trouve étrange qu'il ait réussi à obtenir la place du Capitole pour parler politique ! J'imaginais une salle, un endroit à louer, pas un espace public... Je crains le pire, violences, déchaînements, emportements, populisme, utopies...     J'aime observer comment les gens montent dans la tête des gens... Pure fabrication, faux semblants... ... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 11:30 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
05 avril 2012

Murs fous

     Encore une rencontre avec un cinéaste à la cinémathèque. Merci fidèle amie de m'y avoir convié ! Un temps à part. Une respiration. Nicole Garcia, sincère, complexe, riche, absorbée par ses obsessions, a répondu à nos questions avant son film L'Adversaire, sorti en 2002.     Deux spectateurs ont posé deux questions que je comptais poser. Concernant Christine Pascal, la cinéaste et actrice disparue dramatiquement qu'elle connaissait bien.   photos tirés du thelin.net de Christine Pascal... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 09:32 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
04 avril 2012

retour de lumière

     J'avais bien cru ne pas pouvoir accepter le retour de la vie, de l'amour... Mais le temps devant est grand, peut-être plus que le temps derrière. Je commence à ressentir à nouveau des picotements, la vie qui m'appelle, les songes qui s'allègent.      Je ne serai quand même jamais léger, je ne connais pas cette conduite.
Posté par herve le derve à 16:17 - - Commentaires [1] - Permalien [#]