02 août 2012

ce qu'il en reste

assis sur la grève il perce la rondeur des jours le ballon se dégonfle et change de couleur pour disparaître dans le reste du bleu    
Posté par herve le derve à 10:53 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

02 août 2012

passons à Davies

     Plutôt que de bavasser sur ce film de Xavier Dolan, j'ai regardé depuis mon lever les critiques sensées sur son oeuvre, bien.    Ensuite, j'ai zieuté les extraits des films de Terence Davies, The long days closes, Distant voices, Children, avant d'aller voir ce soir The Deep Blue Sea.
Posté par herve le derve à 10:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 août 2012

Anyways, des bruits et des sons

     Oui, d'avoir vu tous ces films pollue parfois mon regard.    Hier soir, j'étais infoutu d'apprécier les quelques minutes pas trop loupées de Laurence Anyways de Xavier Dolan.     Soit il filme trop, soit pas assez. Des couches et des couches de sons, de musiques qui vous décollent des images, vous enfoncent dans le temps arrêté de ces années 80 gluantes.     Je ne veux pas enfoncer un film qui a voulu être un souffle, il faut juste travailler, laisser faire... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 09:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 août 2012

chevillée au corps la peur

    J'ai passé tellement de temps dans la peur que j'en connais chaque épine, chaque étouffement, tous les ressorts et les cris. Tout ça fiché au coeur, bien vissé, chevillé. Mais je ne vais pas plus avant, je la connais, elle croit qu'on la convoque dès qu'on l'évoque, chut...      La voilà !
Posté par herve le derve à 09:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 août 2012

s'il se rallume

quand mon cerveau se rallumera je vous certifie que ça va se voir et s'entendre (s'il se rallume, le noir, il aime bien je crois)
Posté par herve le derve à 09:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 août 2012

découverte existentielle d'un concombre fou

j'ai la tête comme un concombre qui aurait trop bu un concombre fou qui ploie sous la fatigue d'être fou et concombre c'est ça c'est ça qui noue tue c'est bien notre condition qu'on soit chèvre caillou concombre on souffre de la folie de l'être
Posté par herve le derve à 08:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

31 juillet 2012

du caillou qui roule

     Je suis content, l'idée de nouvelle postée il y a un ou deux jours prend forme dans la tête de cinq à six personnes. Vous pouvez l'écrire vous aussi, je compte bien les mettre en ligne...      La mienne est finie même s'il me faut la relire et la retoucher. J'ai hâte de m'y remettre, pas ce soir, trop fatigué, pas demain matin, administratif, pas demain après-midi, journée amicale... quand ?      Je vous remets l'idée de la nouvelle à rédiger, forme libre : ... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 22:29 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
31 juillet 2012

d'autres en ont de l'énergie

     Là, se poser, après la route, la chaleur... encore bercé par l'océan et toute l'humanité de mon hôtesse. Mais non, j'ai de la visite ce soir, une personne pleine pleine d'énergie ! alors que moi, mes yeux se ferment déjà...
Posté par herve le derve à 22:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
31 juillet 2012

plus, moins...

     L'océan avait changé ce matin, plus clair, moins salé, plus froid, un goût différent aussi, moins bon, accrocheur.      Et moi, mes variations, sont-elles perceptibles ?
Posté par herve le derve à 14:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 juillet 2012

Musca et mula

Hac derideri fabula merito potest qui sine virtute vanas exercet minas. (Cette fable peut servir à tourner en ridicule ceux qui prodiguent d'impuissantes menaces.) Phèdre.
Posté par herve le derve à 12:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]