24 octobre 2011

chanson à la con

un sexe   c'est dans tes cuisses que je l'ai vu un couteau-suisse une simple hallu   c'est comme un limaçon  rentré une guerre une chanson   ton sexe glabre entre mes doigts un petit sabre qui vient de toi   c'est comme un limaçon rentré un canif une chanson   toutes nos larmes roulent par terre quand sort ton arme ton cimeterre   c'est comme un limaçon rentré une grenade une chanson
Posté par herve le derve à 00:57 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

23 octobre 2011

Mais vous n'êtes pas chinois !

     Une professeure de piano entre au salon, souriante, classe, asiatique. On nous présente. Et elle me lance, fort :    "- Mais vous n'êtes pas chinois!     - Euh...", réponds-je toujours aussi inspiré.      L'on comprendra par la suite qu'elle parlait de ma femme, enfin, elle n'est pas entièrement asiatique non plus, ni tout à fait ma femme d'ailleurs... (bis repetita non dit, juste pensé...) (ma femme, il conviendrait d'amputer pour de bon ces possessifs, horribles... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 15:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 octobre 2011

la truffe de la chamelle

     Mon hôtesse parisienne (quelle gentille chamelle !) (bisous de reconnaissance sur truffe) m'ouvre tout un tas de jolis livres sous les yeux, et vas-y que je lis, et vas-y que je feuillette, inconnus et oubliés, modernes et anciens modernes... Comme si j'avais du goût, même du mauvais, rien ne trouve grâce à mes yeux secs, si ! le début d'Orphée de Frédéric Boyer, P.O.L, janvier 2009.      En même temps, cela ne peut que se gâter par la suite...      Un jour un homme descend aux... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 14:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 octobre 2011

comme si...bis repetita la sottise

     Comme si je me tenais moi-même par le col dans une fiesta débordante jusqu'à ce que je reconnaisse à quel point notre école gère du groupe, du groupe, du groupe constitué d'éléments du groupe, élève 1 : présent !, élève 2 : là !, élève 3 : oui ! élève 4 : ouais !, et non pas des individus, des enfants, des adolescents ; c'est qu'on a des objectifs à remplir, il nous faut tant de futurs travailleurs, appuyeurs de boutons, chômeurs...
Posté par herve le derve à 14:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 octobre 2011

sottise palpable et palpée

     Hier soir, ma sottise était palpable. J'embêtais une si douce femme, tout ça parce que j'avais feuilleté une trentaine de pages d'un de ses livres et qu'elles ne me parlaient pas, m'agaçaient, me provoquaient...       Comme si je tenais ferme un employé de la sncf par le col dans une sauterie jusqu'à ce qu'il avoue enfin qu'ils se marrent bien à retarder leurs trains, pour voir nos tronches déconfites...  
Posté par herve le derve à 14:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 octobre 2011

atteindre la roche

     Boire comme autant de trous à creuser. On finira bien par atteindre la roche, dure, increusable...
Posté par herve le derve à 13:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 octobre 2011

sous la griffe le coussinet

     Parler trop vivre peu. Pourtant tout ça c'est court, une pichenette dans le temps et l'espace qui se resserrent, pour rire, pour jouer.      Comme les chats, avec ce qui reste des souris, entre leurs griffes. 
Posté par herve le derve à 13:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 octobre 2011

florimerdres remixed

On a tous quelque chose en nous de Conforama Tennesse le pays où la vie est moins chère Voici venu le temps des rires et d'Arthur Martin des chants Avec Carrouf Tin tin tin tin  Vous êtes l'homme du passif Antoine... Ma mère m'a dit je positive c'est plus que bien Tirelipimpon  je ne vous oublierai jamais Vous les copains sur le chihuahua
Posté par herve le derve à 18:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 octobre 2011

florimerdres

     Le pape est mort, il reste Johnny... Je dis ça parce que depuis tout le temps que j'épluche des légumes et des fruits je chantonne ses tubes.       Je nous vois bien à l'heure dernière, des tubes et des pubs plein la tête : On a tous quelque chose en nous de Tennesse Conforama le pays où la vie est moins chère Voici venu le temps des rires et des chants Tin tin tin tin Arthur Martin c'est plus que bien Vous êtes l'homme du passif... Ma mère m'a dit Antoine Avec Carrouf je positive ... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 18:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 octobre 2011

nuit veloutée

     La nuit à bord. L'autoroute comme si elle était toujours en descente, par intermittences. Le conducteur montait à la capitale pour disputer un tournoi de billard français. Les yeux fermés. Les yeux ouverts. Fermés. Ouverts. Réveillé par les freinages et la curiosité des panneaux publicitaires le long du périphérique, comme quand j'étais petit, puis par les noms des rues et des avenues, porte d'Italie, Glacière...      Le métro désert. L'air frais. Les croissants et pains au chocolat. Les scooters... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 14:52 - - Commentaires [1] - Permalien [#]