10 octobre 2011

culpa

     Oups ! J'ai retrouvé dans un des deux agendas que je ne consulte pas un recommandé, arrivé il y a douze jours... C'était le papier que j'attendais des notaires... Mea MAXIMA culpa !  
Posté par herve le derve à 20:12 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

10 octobre 2011

porte fermée

     Une visite au notaire, la porte fermée à dix heures. Avec les banquiers, dans la haine socioprofessionnelle, je mets les notaires, quatre mille euros pour liquider nos biens et deux mois pour nous rendre une somme...
Posté par herve le derve à 12:44 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
10 octobre 2011

morceaux de temps

     Cela ressemblait à des rêves, des images, cette nuit, pas des cauchemars ou un grand trou comme ces derniers temps, c'était presque apaisant et doux. A cinq heures, je n'étais pas dans la torpeur du moment, j'étais bien. J'ai lu à cinq heures et demi et travaillé à six. Recouché à six heures et demi pour me relever à huit.  
Posté par herve le derve à 10:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 octobre 2011

macrocarpas

     Alors on lit sans vraiment lire, les mots inconnus, on pense à la limite qu'ils n'existent pas puisqu'on ne les connaît pas, c'est suffisant de se coltiner un livre jusqu'à sa navrante fin, apothéose grandiloquente d'une pensée suffisante, on ne va pas non plus ouvrir un dictionnaire pour toutes ces scories langagières !     Alors, je vous copie-colle des images de macrocarpas, des grands cyprès de Nouvelle-Zélande, que j'ai croisés dans le livre de Caryl Férey, dont je vous ai déjà parlé. ... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 22:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 octobre 2011

qualités naturelles

     Voilà, j'ai gagné, votre lassitude est atteinte, et la mienne donc ! J'ai réussi à faire le tour de tout ce rien qu'est la séparation, en moins de soixante jours. J'ai toujours eu un côté marathonien, jusqu'au-boutiste, frondeur, déprimant, vain et lourd.      Vivement le retour de la légèreté, de la jouissance... enfin le retour, je n'ai jamais eu accès à ça en vrai...
Posté par herve le derve à 22:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 octobre 2011

autosatisfecit

Les mots me coulent si bien ce soir !
Posté par herve le derve à 22:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 octobre 2011

héroïne inutile de blog inutile

     Je lui expliquais, à mon héroïne du blog inutile, que si j'étais aussi fatigué en ce moment, depuis la bombe intime, c'était aussi parce que j'avais essayé de rester humain, dans le sens respectueux, même si humain ne semble pas contenir une telle beauté de définition !     Qu'entendais-je alors par là ? Ne pas tuer, ne pas secouer les pruneaux comme des personnes ou l'inverse, ne pas crever les pneus de l'hostile, ne pas cracher sur la face des farceurs du vaudeville... ... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 21:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 octobre 2011

mail remixé

sentiment effarant de la gonfler quand je parle faut que j'arrrrrrêêêêêêttttte ça aussi une chose de plus ou de moins enlevée quelle importance
Posté par herve le derve à 21:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 octobre 2011

masques

     Le sentiment amoureux masquait nos insuffisances, pour elle, pour moi, pour ce qui convenait d'appeler nous.  
Posté par herve le derve à 21:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 octobre 2011

le pouvoir du rien

     Nous nous cachons derrière des définitions et projections de nous-même. Cela a l'air si réel que quand la toile est déchirée, l'incompréhension et la douleur sont telles que nous avons idée du rien qui nous gouverne.
Posté par herve le derve à 21:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]