08 septembre 2011

one small step...

     Un petit pas de côté mais une chute de géant dans mon être.
Posté par herve le derve à 17:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 septembre 2011

partager les algues

- Moi : Excusez-moi monsieur je n'osais pas vous aborder tout à l'heure mais comme vous avez fait plusieurs tours du lieu, je me permets... - Lui, avec sa tête de poisson : Oui... - Moi : Eh bien en fait, je me sens mal, j'ai un peu de difficulté à respirer en ce moment, je ne sais pas si c'est la pression de l'air qui... - Lui : L'air, mais quel air ? Vous êtes dans mon bocal depuis quatre jours, je me demandais si vous me parleriez et surtout quand vous auriez l'intention de me quitter. Je n'aime pas trop partager mes algues. -... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 12:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 septembre 2011

rue de la gloire 11h39

- L'homme dans la rue : Le problème si tu prends ton fusil et que tu le tues, tu vas en prison. - Son acolyte : Le monde est mal foutu.
Posté par herve le derve à 11:50 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
08 septembre 2011

chanter la mort

     Marre de l'élégie, des petites phrases au bord de l'implicite et du dégoût. Je vais me remettre aux blagues, je sais que ça manque à quelques lecteurs.      Alors voilà, c'est mon conseiller financier, quand je n'avais pas de sous, il me répond...
Posté par herve le derve à 10:39 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
08 septembre 2011

branche sciée

     La seule branche que j'ai saisie était sciée, depuis même plus je tends les bras, je les bloque, les écrase sous moi pour feinter le sommeil.
Posté par herve le derve à 10:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 septembre 2011

vents contraires

     Les vents étaient contraires et violents, bourrasques, sirocco, mistral, Chinook, tempêtes et cyclones. Moi, au milieu, debout, la tête ailleurs, au creux si chaud de l'amour, je ne sentais même pas la brise sur ma joue.      Au moins, ça a changé, même le saut sismique de la puce me percute, me renverse, fait vibrer tout mon être qui ne parvient que tardivement et épisodiquement à se reprendre.
Posté par herve le derve à 10:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 septembre 2011

déluge et vallée de larmes

     C'était au temps du déluge, ils m'avaient embauché pour la première fois avec un contrat à durée indéterminé : j'avais juste à pleurer, très efficace ils m'ont trouvé mes employeurs, jour et nuit, c'est ça la conscience professionnelle !
Posté par herve le derve à 10:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 septembre 2011

pluie de larmes

     Mon coeur n'a pas eu l'opportunité de ciller, ni cils ni paupières, rien que du sang qui tape, qui gicle, qui bat un peu partout comme ma pluie de larmes.  
Posté par herve le derve à 10:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 septembre 2011

Recueil de poèmes : N'aimer que si (janvier 1993 à mai 1994)(68)

TROISIEME SECTION : SOUVENIR D'UN RÊVE ENTRE BANDOL ET CASSIS (février à mai 1994) Poème 5 (68ème du recueil) : (sans titre)   la rive des livres fermés appelle comme tes lèvres la marée de nos corps des voix étouffées ont failli gémir comme les génies ternes de leurs abat-jours les mots -enfin ?- ravitaillaient mes heures momentanément retrouvées et perdues à 22 ans le bouchon du stylo a chuté sur le tapis à poils blancs sans bruit des textes énormes et abracadabrants des "horribles travailleurs" qui font sens dessus... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 septembre 2011

toujours seul

Le plaisir et le malheur ne viennent jamais seuls, mais ensemble.
Posté par herve le derve à 08:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]