07 septembre 2011

souffrance toilée

     C'est sur la toile de ma souffrance que j'écris, comme on tape sur la peau tendue du tambour.
Posté par herve le derve à 15:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 septembre 2011

Recueil de poèmes : N'aimer que si (janvier 1993 à mai 1994)(67)

TROISIEME SECTION : SOUVENIR D'UN RÊVE ENTRE BANDOL ET CASSIS (février à mai 1994) Poème 4 (67ème du recueil) : (sans titre)   à ton bras j'en oubliais les vers renversants le "comment agir, ô coeur volé ?" de Rimbaud fatiguait d'attendre péniblement nos maux - nuits folles loin des vers et des revers luisants   riant je te suivais qui marchais sur tes mains de crique en crique et de grève en grève    Cassis la nuit nous jetait des regards jusqu'aux lacis de ses rues noires - j'aimais à l'envers... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 septembre 2011

parasonge

     Il a plu des rêves toute la nuit mais j'avais oublié mon parasonge. J'en ai pris plein la tête.
Posté par herve le derve à 07:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 septembre 2011

à bon crocheteur

     A bon crocheteur, salut ! Je suis à votre recherche pour me libérer des lourdes chaînes qui m'accolent au clavier et à la souris. Contactez-moi via ce tyran, avec un peu de chance, il ne verra pas notre échange.
Posté par herve le derve à 07:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 septembre 2011

New-York New-York

     Heureusement que j'ai dû faire quelques heures en voiture : journée radio aujourd'hui, New-York sur France Culture, tellement de vie, d'histoires ! Les 1800 crimes par an, les hommes qui vivent sous terre dans une grande gare, celui qui a parcouru les Etats-Unis avec son roman publié à compte d'auteur avant de rencontrer un énorme succès littéraire, celui qui raconte son rap et sa religion musulmane après les attentats des tours jumelles...
Posté par herve le derve à 23:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 septembre 2011

La giacca stregata

     J'ai lu Le Veston ensorcelé de Dino Buzzati à mes enfants. Quel plaisir ! Yeux écarquillés, plaisirs, angoisse, tout y est passé !      Voici le début de cette nouvelle publiée en 1966 dans le recueil : Le K : "Bien que j’apprécie l’élégance vestimentaire, je ne fais guèreattention, habituellement, à la perfection plus ou moins grande aveclaquelle sont coupés les complets de mes semblables.Un soir pourtant, lors d’une réception dans une maison de Milan, jefis la connaissance d’un homme... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 12:51 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

06 septembre 2011

le travail peut-être

      Il a mangé sur un coin de table et a réuni toutes ses forces pour retourner au travail, la voiture sur son dos, enfin, vous connaissez maintenant la vie absurde du vaillant petit fonctionnaire...
Posté par herve le derve à 12:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 septembre 2011

le bercail finalement

     Décalé, personne à son travail, la porte du bureau bloquée. Il est reparti chez lui, la voiture sur son dos, à l'intérieur de son sac, a vrombi avec sa radio et s'est caché dans son appartement, en vaillante petite taupe.
Posté par herve le derve à 10:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 septembre 2011

Recueil de poèmes : N'aimer que si (janvier 1993 à mai 1994)(66)

TROISIEME SECTION : SOUVENIR D'UN RÊVE ENTRE BANDOL ET CASSIS (février à mai 1994) Poème 3 (66ème du recueil) : (sans titre)   sur notre table de nuit mon livre Rimbaud s'ennuie plus un regard plus de maux la Norwège n'est plus qu'un mot   la Norwège n'est plus qu'un mot sur notre table de nuit mon livre Rimbaud s'ennuie plus un regard plus de maux   plus un regard plus de maux mon livre Rimbaud s'ennuie la Norwège n'est plus qu'un mot sur notre table de nuit   (un soir de paresse) ... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 septembre 2011

le travail

     Il a lancé sa voiture sur son dos, est monté dans son sac, a fait vrombrir sa radio et s'est caché à son travail, en vaillant petit fonctionnaire.
Posté par herve le derve à 07:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]