09 octobre 2011

autosatisfecit

Les mots me coulent si bien ce soir !
Posté par herve le derve à 22:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 octobre 2011

héroïne inutile de blog inutile

     Je lui expliquais, à mon héroïne du blog inutile, que si j'étais aussi fatigué en ce moment, depuis la bombe intime, c'était aussi parce que j'avais essayé de rester humain, dans le sens respectueux, même si humain ne semble pas contenir une telle beauté de définition !     Qu'entendais-je alors par là ? Ne pas tuer, ne pas secouer les pruneaux comme des personnes ou l'inverse, ne pas crever les pneus de l'hostile, ne pas cracher sur la face des farceurs du vaudeville... ... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 21:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 octobre 2011

mail remixé

sentiment effarant de la gonfler quand je parle faut que j'arrrrrrêêêêêêttttte ça aussi une chose de plus ou de moins enlevée quelle importance
Posté par herve le derve à 21:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 octobre 2011

masques

     Le sentiment amoureux masquait nos insuffisances, pour elle, pour moi, pour ce qui convenait d'appeler nous.  
Posté par herve le derve à 21:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 octobre 2011

le pouvoir du rien

     Nous nous cachons derrière des définitions et projections de nous-même. Cela a l'air si réel que quand la toile est déchirée, l'incompréhension et la douleur sont telles que nous avons idée du rien qui nous gouverne.
Posté par herve le derve à 21:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 octobre 2011

La Dolce Vita (Zazie) [Petit carnet de lecture]

 La Dolce Vita On n'aura qu'à faire Comme si tout allait bien Si c'est pas vrai Ca fait rien On n'aura qu'à faire semblant, Quitte à faire sans, Quitte à faire comme Nos parents Comme un bon p'tit soldat, bon apôtre Pas un geste, pas un mot Plus haut que l'autre C'est la Dolce Vita Il faut bien qu'on oublie Cette vie qu'on ne vit pas Qu'on s'est pourtant promis Et voilà le doute et le mépris Voilà à quoi nos vies Se résument Il aura suffi d'un coeur En panne de coeur Pour que la flamme Se consume Il aurait suffi d'un peu... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 20:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 octobre 2011

jour impossible

     Impossible, demain le jour est impossible : notaire banque dentiste radiologue médecin enfants travail... Pourquoi dormir, je n'y arriverai pas de toute façon !
Posté par herve le derve à 20:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 octobre 2011

7 à 8 lignes

     Sept à huit lignes de mon roman rédigées hier soir, une réelle performance !      Aucun travail professionnel non plus, à deux petites semaines des vacances...      Vacances de moi-même, ça, ça fonctionne !
Posté par herve le derve à 20:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 octobre 2011

treize toasts

    Très belle course à Mauvezin ! Vallonnée à souhait... Treize toasts de foie gras ingurgités en traversant les sept fermes productrices... Le partage du vélo avec mon frère, sous le soleil. Aucune douleur. Des coureurs que je double. Le repas sous les halles. Parfait. 2h17 à peu près de plaisir.          photo prise sur le blog empluhaut
Posté par herve le derve à 20:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 octobre 2011

livre retrouvé (bientôt l'écriture)

     J'ai retrouvé mon livre égaré ! Dans ma voiture ! Je l'avais perdu depuis fin août, au début de ma nouvelle vie que je croyais alors n'être qu'une mort, un arrêt.      L'autofictif père et fils d'Eric Chevillard.      Allez une citation, pour le plaisir des retrouvailles : "Et si la différence entre lire et écrire était de même nature que celle qui existe entre regarder un film pornographique et faire l'amour soi-même ?"
Posté par herve le derve à 19:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]