09 novembre 2011

s'en est allé

     J'adore ces quelques mots en bleu. Tapant mon précédent message, quand je cherchais le titre et que j'ai choisi finalement "encore perdu", j'avais en tête "s'en est allé" puis les vers d'Arthur Rimbaud, "la mer allée"...   Elle est retrouvée. Quoi ? — L'Éternité. C'est la mer allée Avec le soleil.               L'éternité, mai 1872.  
Posté par herve le derve à 21:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 novembre 2011

encore perdu

     Je passe mon temps à égarer L'autofictif père et fils d'Eric Chevillard ! Ça ressemble à un système, à une volonté...
Posté par herve le derve à 21:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 novembre 2011

mots incertains en attendant

     Envie de certains mots, de phrases, de paragraphes, de chapitres qui s'enchaînent tout seuls, comme dans un rêve. Ma main juste là pour tenter de tout noter. Ça fait si longtemps que cela ne m'est pas arrivé...
Posté par herve le derve à 19:26 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
09 novembre 2011

synonymes

     Détester. Abhorrer. Vomir. Exécrer. Abominer. Haïr. Avoir de l'aversion pour. Répugner. Maudire. Insupporter. Honnir. Mépriser.      Ça fait du bien ! N'hésitez pas à compléter...
Posté par herve le derve à 18:47 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
09 novembre 2011

la cour l'amour le mort

J'ai fait la cour à des murènes J'ai fait l'amour J'ai fait le mort T'étais pas née La nuit je mens Je prends des trains à travers la plaine La nuit je mens Je m'en lave les mains. Alain Bashung, extrait de  La nuit je mens.
Posté par herve le derve à 08:13 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
09 novembre 2011

rien du temps

     Je n'ai le temps de rien parce que je ne suis pas grand-chose.
Posté par herve le derve à 08:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 novembre 2011

résistance du matin

     Dès le matin, je suis en état de résistance, la fatigue me protégerait presque de toutes les agressions.  
Posté par herve le derve à 08:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 novembre 2011

de l'erreur comme système

      Se tromper en permanence pour reculer de quelques onces de vie fatigue.
Posté par herve le derve à 08:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 novembre 2011

décembre approche

     Des fois, en journée, je pense aux vers enfantins d'Alfred de Musset sur la solitude, dans La nuit de décembre... LA VISION- Ami, notre père est le tien.Je ne suis ni l'ange gardien,Ni le mauvais destin des hommes.Ceux que j'aime, je ne sais pasDe quel côté s'en vont leurs pasSur ce peu de fange où nous sommes.Je ne suis ni dieu ni démon,Et tu m'as nommé par mon nomQuand tu m'as appelé ton frère ;Où tu vas, j'y serai toujours,Jusques au dernier de tes jours,Où j'irai m'asseoir sur ta pierre.Le ciel m'a confié... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 13:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 novembre 2011

entre la porte et le balais

     A celle qui a balayé devant notre porte, emportant tout dans un tourbillon de poussière irrespirable, je regrette de n'avoir pas la force de trouver les bonnes répliques au moment propice.      J'aurais dû lui dire comme le fait Bernard-Marie Koltès dans Dans la solitude des champs de coton :      "Alors, quelle arme ?"      A la place, c'est tout juste si je trouve des phrasettes passionnantes du style :      "Alors, entre la... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 07:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]