18 septembre 2011

sans appel

insomnie : 26 sommeil : 2
Posté par herve le derve à 03:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 septembre 2011

l'imprimante migre

     Je voulais scanner la baraque, tous mes livres, mes bd, mes lavabos, vous vous souvenez ? Je n'ai pas abandonné devant la difficulté, c'est que je n'ai plus d'imprimante...
Posté par herve le derve à 22:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 septembre 2011

litanies lassantes

     J'ai repris l'écriture d'une nouvelle commencée il y a quatre mois, mais il me faut tout revoir. Je ne trouve pas encore la force d'inventer, de quitter ces litanies du blog, seule activité qui m'a maintenu hors de l'eau. La cure du couple n'a pas encore trente jours, c'est pesant.
Posté par herve le derve à 22:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 septembre 2011

calculs

Le partage multiplie les divisions.
Posté par herve le derve à 19:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 septembre 2011

dévidages

                                    pellicule trouvée sur le site de l'académie de Rouen
Posté par herve le derve à 18:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 septembre 2011

racines latines

banquise banquier pingre pingouin même racines latines...
Posté par herve le derve à 18:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 septembre 2011

spectres de pellicule

     Toute une journée de montage de mon documentaire sur mon écrivain contemporain. C'était le moment de truffer le film des images et des films des autres, citations qui se répondent en écho. Les oeuvres des autres m'ont accepté, j'accole les spectres à ma pellicule.
Posté par herve le derve à 18:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 septembre 2011

vestiges

vestiges de nos vies meubles morts la maison de nos rêves pleure nos plaies égoïstes
Posté par herve le derve à 18:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 septembre 2011

de l'argent plein les banques

     Et voilà que le conseiller financier espère me distraire de mes affres de célibataire forcé en nous assommant bêtement de frais exorbitants ! C'est la crise, servez-vous messieurs les banquiers !
Posté par herve le derve à 18:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 septembre 2011

du vin

     Le vin ne parvient pas toujours à flinguer les insomnies. Certaines, coriaces et tordues, s'immiscent quelque soit le produit et la quantité ingérés. Ce doit être dû à ce qui reste de mon obstination, quelque chose de reptilien.
Posté par herve le derve à 07:39 - - Commentaires [2] - Permalien [#]