07 octobre 2011

phrase vierge

     Il devait bien y avoir quelques salamandres dans l'eau du ruisseau que nous avons remonté, notre armée d'élèves et nous, mais nous étions si indélicats et impétueux à taper nos cent quatorze pieds dans la vase, qu'elles ont dû filer doux un peu plus loin dans la forêt semi-vierge de cet Aveyron invraisemblable.
Posté par herve le derve à 23:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 octobre 2011

appel non forfaitaire de la forêt

     Deux jours dans la nature sans téléphone ni internet si si ça existe. Pas de blog, rien...
Posté par herve le derve à 05:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 octobre 2011

saule rieur

- Mais avant, tu faisais quoi dans ta vie, parce que là, tu n'as pas l'air très en joie... - Avant, je faisais le saule rieur. - Ah oui quand même, c'était il y a longtemps, non ? - Oui, avant les rides et la peur.
Posté par herve le derve à 23:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 octobre 2011

jour blanc

     Des mots pour tenir des bras pour pleurer des jambes pour jouir des pleurs qui ravinent.
Posté par herve le derve à 22:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 octobre 2011

en permanence tomber

     Tellement ridicule vivre comme ça l'angoisse de tomber en permanence d'être vu tombant d'être su absent d'être lu faiblissant...
Posté par herve le derve à 22:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 octobre 2011

éperdu

     Remplir vite remplir les heures les minutes les messages les... ah l'angoisse vite remplir les lignes les phrases les mots les... ah vite les cris la nuit les pleurs les bras les regrets les... pas de pause remplir tout tout le temps...
Posté par herve le derve à 22:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 octobre 2011

à peine debout

     Tourbillons de jour et de nuit. Le médecin après un quart d'heure à m'écouter a conclu que j'étais dépressif, il doit avoir raison le vieil homme. Mais avec ma façon d'intellectualiser m'a-t-il dit en substance, c'était difficilement perceptible.      Je suis tombé sur un bon, pourqu'il l'ait vu malgré mes nombreuses digues et barrières montées à la va-vite pour cacher mes petits secrets d'être à peine debout.
Posté par herve le derve à 20:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 octobre 2011

Utu (Férey) [Petit carnet de lecture]

     Pas habitué à lire des livres comme ça, polar, policiers, thrillers et autres... Utu de Caryl Férey, Folio Policier, 2004, mais celui-ci a l'air de bien balancer, alerte... Je m'entraîne à lire autre chose, comme il me paraît incontournable d'accepter de vivre autre chose, autrement, seul... "     Il se rinça la bouche et croisa son visage dans la glace. L'oeil fiévreux, rouge de larmes, les cheveux bruns, dans un désordre de kermesse, six pieds de haut, tout en ruine... Osborne hocha la... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 15:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
05 octobre 2011

luxe tordu d'un professeur fatigué

     C'est un luxe plus grand encore que d'avoir des tas de copies et ne pas les corriger, plutôt que de ne pas en avoir du tout.
Posté par herve le derve à 07:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 octobre 2011

comme si

     Ce soir ? Marcher le long du canal ? Voir Restless au cinéma ? Me faire masser par une âme charitable ? Rester seul ?      J'aime bien faire comme si j'avais le choix...
Posté par herve le derve à 07:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]