04 septembre 2011

saouls de figue

     Seules les abeilles et autres bourdons peuvent me comprendre, quand, saouls de figue, ils volettent et tombent dans les roses.  
Posté par herve le derve à 12:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 septembre 2011

moindre miette de chair

     Dans les bars, ce sont davantage les mots qu'on n'entend plus qui nous tirent vers la chute. Les oreilles agressées avertissent les yeux qu'il faut jouir de la moindre miette de chair. Pantins accolés, en sueur, après une journée à éviter le contact, au travail, dans le métro, la nuit tombée on se pousse, on se remplit, jusqu'au matin. On se recolle à la salive pour recommencer, encore.
Posté par herve le derve à 12:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 septembre 2011

chapeau de couleurs

     Il y a un tableau que j'aime depuis vingt-cinq ans. Chez mon ami d'enfance je le retrouve au mur. Il n'a pas varié. Je quitte le clavier, me dirige vers mon hôte pour lui demander un appareil photo mais je me ravise. Trouver l'engin, prendre la photo, manipuler des câbles, déposer les images sur l'ordinateur, les insérer dans le blog, ça va, je ne suis pas Hercule non plus !     Je vous le décris à la place, bien évoqué, c'est mieux l'art. Il a des formes et des couleurs, fond blanc, étrange... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 12:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 septembre 2011

un jour des lignes

     Comme un devoir à remplir. Inscrire ses phrases pour être. Les mots sont fidèles dans le chamboulement. Une fois pondues, les lettres s'agitent quelque temps. Après il en faut d'autres, toujours.
Posté par herve le derve à 12:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 septembre 2011

lave-café

     J'aurais dû prendre mon linge pour faire la vaisselle parce que depuis la séparation je n'ai plus ma machine à café.
Posté par herve le derve à 11:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 septembre 2011

Recueil de poèmes : N'aimer que si (janvier 1993 à mai 1994)(64)

TROISIEME SECTION : SOUVENIR D'UN RÊVE ENTRE BANDOL ET CASSIS (février à mai 1994)   AVERTISSEMENT "   SANS MUSIQUE        Les muets sont des menteurs, parle. Je suis vraiment en colère de parler seul                Et ma parole            Eveille des erreurs                Mon petit... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 septembre 2011

lait et béance

     On dirait plutôt du lait caillé cette solitude qu'une béance organique.
Posté par herve le derve à 17:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 septembre 2011

la peau d'une mouche

     C'est quand même beau la vie, au sein des tourmentes, des pensées bloquées, des coeurs qui s'arrêtent de battre, il y a toujours des surprises. La preuve : hier au soir, j'ai discuté avec une femme qui a inspecté le cul des mouches pendant deux ans je crois. Elle triait les mâles, les femelles suivant l'implantation des poils et autres détails, les vierges également...      Vous pouvez retrouver ici une photo très réussie de Didier Bouchet d'un arrière-train de mouche. ... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 14:05 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
03 septembre 2011

Recueil de poèmes : N'aimer que si (janvier 1993 à mai 1994) (63)

DEUXIEME SECTION : L'ABAT-JOUR (mars à juin 1993) Poème 16 (63ème du recueil) :  (sans titre)     Son amour tombe à l'eau à jamais et son corps défenestré dans l'imaginaire poétique a perdu son écho les pauses le temps aplati comme une crêpe   ses mots morts s'abandonnent les larmes ne viendront plus sec son coeur est sec comme un coeur battu la fanfare est loin la mort tout près   "l'indifférence est inutile" les mots des autres l'horripilent mourir comme un automne dans les couleurs... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 septembre 2011

7000 plaisirs

     Ecouter Luc Chatel est un plaisir des sens. Le discours retrouvé, le grec parfait, les causes justes, la morale taillée...      Je suis curieux de connaître ce qu'il consomme comme stupéfiants pour tenir encore dans ses bottes de sept mille mensonges.
Posté par herve le derve à 01:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]