30 mai 2016

fragments

(pour Mu)   et lasse que n'as-tu pu dire ta fatigue à la terrasse du café italien avant l'averse   mes mots en boucle enfermaient le silence pas de place pour l'angoisse et tes yeux noirs et rieurs semblaient pouvoir avaler mes marottes inutiles   derrière eux je sais les failles -l'oeil bande- aux mots que tu couches la nuit quand ton compagnon dort le sommeil du juste tu le lui laisses ce n'est pas pour toi   les images à la place l'ampleur des creux qui ressasse la jouvence volée d'abord... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 23:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 mai 2016

court sur Arte

     285 personnes à ce jour ont vu le court métrage Au loin les dinosaures d'Arthur Cahn sur Arte (http://tinyurl.com/zsq8vg4), je serai toujours avec les minorités... Beau, frais et lent comme un film de Xavier Beauvois, et d'André Téchiné aussi pour la sensibilité.  
Posté par herve le derve à 09:40 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
27 mai 2016

rien à la fois

j'ai trouvé au-delà de la lassitude une halte noire et silencieuse loin du havre rêvé mais j'y suis presque à l'aise   le noir fait cercle les murs sont mes poumons comme au fond d'un lac   une respiration qui pourrait se poser comme une pierre sur le thorax qui serait moins lourde ici   les comparaisons sont faibles je suis lac noir pierre et poumon compressés
Posté par herve le derve à 08:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 mai 2016

sans l'écho

c'est comme si j'avais fini de tailler mes pièces de silence de rêver chacune de mes évasions j'ai bien dû disparaître ici où là pas loin qui m'a vu partir ?
Posté par herve le derve à 23:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 mai 2016

là, dessous

Y avait-il une tête sous les maux ?
Posté par herve le derve à 23:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 mai 2016

Untitled (Sisters, Two Great Ladies)

motifs, tissus et modèles, mettre des images (Seydou Keita) sur les émissions de radio...
Posté par herve le derve à 14:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 mai 2016

n'être plus

     Rencontre fine à la librairie Ombres Blanches, avec l'écrivain que j'ai filmé en 2010, tout en nuances, des ponts entre les oeuvres, des mots lancés, attrapés, et où j'ai appris par le plus immense des hasards au petit pot d'après qu'un ami à moi était mort il y a une dizaine d'années ; c'était un homme si doux, si tendre, poète, contradictoire, beau, unique, mes poèmes sont tous pour toi, toi que j'avais oublié jusqu'à ce que j'apprenne que tu n'es plus.
Posté par herve le derve à 22:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 mai 2016

recueil : "en mí duras y en mí te desvaneces", 5 : nos vies écartées

il n'y a jamais rien eu d'autre que ce bout de jardin que les enfants à quatre pattes progressantles tortues en fuite retrouvées sous la tondeuse du voisin la vie grouillante les cris des enfants se poussant sur le trampoline la bois à couper d'été comme d'hiver les travaux infinis la pierraille à vider de la terre pour que croissent les trois tomates cerises annuelles notre lit défoncé de caresses la fatigue des retours du travail tous les sentiers pris à courir face aux vents aux chevaux et aux ruisseaux les poèmes écrits dans la... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 21:47 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
15 mai 2016

pépite de Ponge

      La nuit parfois ravive une plante singulière dont la lueur décompose les chambres meublées en massifs d'ombres.
Posté par herve le derve à 23:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 mai 2016

la vie transparente

assez vu       le souffle court             les yeux blancs                   sur la rive                         j'entends les tambours     je disparais dans les nuages des flots
Posté par herve le derve à 07:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]