04 décembre 2017

Vrac (être poète) (85)

Être poète, c’est pointer les absents du bout des lèvres.
Posté par herve le derve à 23:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 décembre 2017

Vrac (être poète) (84)

Être poète, c’est feinter le tri, c’est tout embrasser.
Posté par herve le derve à 23:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 décembre 2017

elle écrit des poèmes

     Tu écris des poèmes de Murièle Modély, page 33, je développerai plus tard, mais j'aime j'aime !      Je la revois sur scène, qui "testait" pour la première fois ces-ses poèmes, à la Cave Poésie, je descendais tout juste de scène, ébloui de lumière et trempé de sueur... son ironie, son jeu, sa distance m'avaient lavé d'un coup ! 
Posté par herve le derve à 13:15 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
03 décembre 2017

le mur de mon miroir (noir reflet)

Je t'aime   Je t’aime pour toutes les femmes que je n’ai pas connues Je t’aime pour tous les temps où je n’ai pas vécu Pour l’odeur du grand large et l’odeur du pain chaud Pour la neige qui fond pour les premières fleurs Pour les animaux purs que l’homme n’effraie pas Je t’aime pour aimer Je t’aime pour toutes les femmes que je n’aime pas Qui me reflète sinon toi-même je me vois si peu Sans toi je ne vois rien qu’une étendue déserte Entre autrefois et aujourd’hui Il y a eu toutes ces morts que j’ai franchies sur de la... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 13:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 décembre 2017

2 G 2 t 2 f

Chanson de la vie qui passe   On dit la vie passe comme une (Choisissez vite et les yeux fermés) hirondelle chanson rive ou route avec cycliste aux seins étonnés   C'est à peine si l'on voit filer la mèche déjà la flamme est morte le poisson rouge a bu toute l'eau du bocal voici le bout du bout   (plus le temps de choisir) bon dieu qu'est-ce qu'une chanson qu'on n'a pas chantée une route qu'on n'a jamais prise une vie quand on n'a rien choisi   et que la cycliste est passée   Guy Goffette ... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 12:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 décembre 2017

poémiser

ne pas chercher la clef qui ouvrirait tout les mots et les songes tout   si on l'avait entre nos mains le ciel ouvert les étoiles possédées la dissécation de l'être...   à part s'étouffer de connaissance quoi ?   cheminer alors disséminer s'étonner de chaque trouvaille feinte   poémiser quelque chose comme ça   ne courons pas à la fin  
Posté par herve le derve à 09:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 décembre 2017

Vrac (être poète) (83)

Être poète, c’est le négatif des négations.
Posté par herve le derve à 23:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 décembre 2017

ici je peux

comme toujours l'air girondin réactive tout je quitte la ville aux briques en scénariste j'arrive en poète   ici je peux délivrer les djinns   les revues les mains les arabesques tout me parle en secret les nuages s'écartent la boue forme les premiers sons   ici je peux délivrer les djinns   les embruns comme les vases communiquent de l'enfance de Larmor aux brumes maritimes de la Joliette à celles-ci océanes  la même eau   ici je peux délivrer les djinns   les mots me cognent... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 11:33 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
01 décembre 2017

Vrac (être poète) (82)

Être poète, c’est bouger les lèvres dans un coma.
Posté par herve le derve à 23:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 décembre 2017

j'ai fait mienne cette tour d'ivoire

     Et voilà, avalé comme j'ai pu l'architecture folle du roman Confiteor de Jaume Cabré ! La forme finit heureusement par épouser le fond, sinon, seule la prouesse resterait. Plaisir étrange et fou à persister à tourner les pages, comme le narrateur à écrire malgré les troubles. Nouvelle mise en abîme littéraire, je partage une aile de sa tour d'ivoire...
Posté par herve le derve à 16:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]