01 septembre 2011

c'est la vie, j'emprunte

     Je m'essaie aux messages courts en ce moment, sûrement influencé par ce chameau d'Eric Chevillard, qui en est aujourd'hui à son 1330ème message. Court, déroutant et personnel, voilà un bon axe. Encore faut-il trouver un thème...      C'est aussi et surtout que je n'ai pas le souffle épique d'aligner les mots ces temps-ci...      Alors j'emprunte sans vergogne l'inspiration des autres et vous conseille de lire le message 1317 d'Eric Chevillard, du 12 août 2011 ; il... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 21:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 septembre 2011

une nouvelle expression

    Il faudrait ajouter une nouvelle expression à la langue française. Je propose donc aux académiciens et autres Robert l'expression suivante :      "enterrer sa vie de marié(e)".
Posté par herve le derve à 15:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 septembre 2011

les mots sont ancrés

     Je viens de finir de taper tous mes poèmes de 1993 et 1994. Ils finiront le 13 septembre 2011, à raison d'un par jour comme depuis le début de l'été. Le feuilleton poétique se referme, laissant la place à  ?      C'est étrange de tout reprendre, taper à nouveau. Quand mes yeux découvrent les vers à venir, je m'en souviens, j'anticipe, je reconnais mes expressions avant de les lire effectivement.      Les mots sont ancrés dans la mémoire. A chaque mot une... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 11:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 septembre 2011

liberté mise en bière

si la liberté consiste à boire des bières alors je m'en rapproche
Posté par herve le derve à 10:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 septembre 2011

Recueil de poèmes : N'aimer que si (janvier 1993 à mai 1994) (61)

DEUXIEME SECTION : L'ABAT-JOUR (mars à juin 1993) Poème 14 (61ème du recueil) :  (sans titre)     quel précipice laissez là vos rimes et sautez l'asphalte assomme n'importe qui saut de l'ange mordre la poussière gré du vent chant du cygne "trois papillons dans la poussière" Pierre Reverdy l'abat-jour entre guillemets prétentieux
Posté par herve le derve à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 septembre 2011

coeur de nuit

la nuit au coeur les non-dits se disent enfin des années d'intérieur enfin partagées    
Posté par herve le derve à 02:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

31 août 2011

cher journal

     Cher journal,      Quand je clique sur nouveau message, ça me fait un peu le même effet que quand je prenais ma plume pour rédiger mon journal. Pourtant je sais que c'est fort différent. Exposer sa vie en direct est sans rapport avec le journal secret de notre adolescence...      On n'expose pas toute sa vie pour autant, ce qui est intéressant, c'est le choix et le style.
Posté par herve le derve à 19:39 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
31 août 2011

formes et fumées

     Déjà en voiture les accélérations ne m'ont jamais paru naturelles, mais celles de la vie sont bien plus vertigineuses encore.     Nous nous accrochons à ce que nous pouvons, les paysages que nous croyions connaître, les visages aimés, les enfants qui croissent, mais quand tout tourne, nous ne discernons plus les contours, les faces s'embrument pour n'être plus que formes et fumées.
Posté par herve le derve à 16:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
31 août 2011

je me souviens

     Nous en rigolions à l'avance ce matin avec mon frère aîné d'imaginer boire une, deux, trois... bières tranquillement ce soir dans un pub toulousain. Des années que cela ne nous est pas arrivé, je me demande même si ça nous est vraiment arrivé.      Je me souviens quand j'étais bien jeune, dix ou onze ans peut-être. Je partais cinq minutes avant lui à pied pour me rendre à l'école ou au collège. Lui ensuite me rejoignait avec sa mobylette à un carrefour d'où nos parents ne pouvaient nous... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 13:54 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
31 août 2011

discours lénifiants et belles images : Océans

     J'ai vu Océans en plein air hier soir à Blagnac : de belles images et du son omniprésents, amplifiés. Mais j'aurais voulu découvrir plus d'animaux insolites, éviter les discours lénifiants sur la planète, l'homme mauvais... On en a pour trente ans à se taper ce genre de produits, Yann Arthus-Bertrand, Nicolas Hulot...      Le pire pour moi, c'est la reconstitution de la pêche, tout ce sang de cinéma, ces images fabriquées...
Posté par herve le derve à 09:03 - - Commentaires [2] - Permalien [#]