04 octobre 2011

m'éreinter

     M'éreinter voilà la seule chose qui me calme, une bonne séance de course avec quarante forcenés, on se sent obligé de suivre... parce que rédiger ces courtes phrases, ça nourrit pas son poète...
Posté par herve le derve à 20:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 octobre 2011

Ordinaire (Téléphone) [Petit carnet de lecture]

     Cette nuit, face au plafond signé du x, j'ai entendu très distinctement une voix, une douce respiration mais personne n'était là, à mes côtés. Cette voix c'était les paroles de Jean-Louis Aubert, des vieilles ritournelles qui toujours me retournent dans mon lit, avant le cercueil... Mais plus d'envie, plus d'énergie, Pour chaque jour de ma vie, Servez-moi de l'ordinaire. Plus d'envie, plus d'énergie, Pour chaque jour de ma vie, Servez-moi de l'ordinaire. Plus d'envie, plus d'énergie, Pour chaque jour de ma... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 13:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 octobre 2011

et le tilleul

     Et le tilleul, il y a-t-il quelqu'un pour témoigner de ses cures au tilleul ? A-t-il survécu ?
Posté par herve le derve à 13:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 octobre 2011

déclaration d'amour

     Je voulais déclarer ma flamme à un être exceptionnel, discret, d'une poésie sensuelle insoutenable, troublant, intègre et léger, à toi, le mot sibyllin.
Posté par herve le derve à 13:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 octobre 2011

insomnies 38

     Je dessine la carte de mes presqu'îles avec un tremblé si réaliste que l'autre nuit, un banc de sardines s'est égaré dans un de mes ressacs. Nous avons bien discuté, entre trois et cinq heures de la nuit, puis, elles ont quitté le marigot, me laissant seul, les yeux bêtement fixés sur le x imperturbable que forment consciencieusement chaque nuit mes volets au plafond.
Posté par herve le derve à 13:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 octobre 2011

maux d'amour

     Avec l'ancienne amie, nous n'échangeons plus que des maux d'amour pragmatiques : tu as ramené le linge des enfants ? tu as trouvé la gelée de coings ? et la live box, tu l'as débranchée depuis qu'on est désabonnés ?      Non, j'exagère, elle me conseille aussi des plantes pour dormir et sait m'écouter quand je craque...
Posté par herve le derve à 07:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 octobre 2011

que dimanche

     Intoxiqué, je pensais n'avoir pas écrit au moins pendant trois jours d'affilée, dans une sorte de tourmente déboussolante, mais non, le calendrier du blog ci-après m'affirme qu'il n'y a eu que dimanche sans supercherie d'écriture.
Posté par herve le derve à 07:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 octobre 2011

au bord des gouffres

     Peut-on aller plus bas ? Oui oui, la limite n'est pas graduée. Je vous raconterai bientôt les gouffres, n'étant encore qu'aux bords...
Posté par herve le derve à 06:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 octobre 2011

repartir sans

     Le docteur, grand spécialiste du sport, m'a plié les deux jambes trente secondes pour conclure que j'étais bien raide de la chaîne postérieure, radio à venir, revisite expresse... J'ai refusé le test de pédalage à 75 euros non remboursés... Il aurait très bien pu me faire nager dans une grande baignoire pour 100 euros de plus voir comment je glisse dans l'eau... Avec tout ça, je repars sans certificat médical...
Posté par herve le derve à 06:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 octobre 2011

rien de jouissif

     Et on reprend le cercle : insomnies, fatigue, rien à écrire de fort, d'ironique ni de jouissif...
Posté par herve le derve à 05:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]