27 août 2011

les ordis qui passent

     Je lance un coucou à l'aveugle aux deux visiteurs déjà connus qui lisent à 5h40 du matin quelques pages du récit des jours de survie du connard sauvage.      Et si c'était mon beau-père et sa fille ?     Qui sait ? Je ne vais quand même pas apprendre les numéros ip de tous les ordis qui passent...
Posté par herve le derve à 06:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 août 2011

à la recherche de la tour jumelle

     A côté de cette tour immense de 201 pages consultées hier par les internautes, les anciens jours ne sont représentés que par des minuscules rectangles, rasant le sol, avec leurs faibles 40 pages visitées...      Ecrasant le succès !
Posté par herve le derve à 05:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 août 2011

Portera Tera

     J'ai cherché toute la journée ce qui manquait à notre tableau familial estival, quand ma belle-soeur cuisinait les flans, naans au fromage et autres régalades confectionnés par ma belle-mère, quand mon beau-frère rentrait harassé du travail, quand mes trois neveux jouaient avec entrain avec mes quatre enfants, quand les orages nous ont gentiment laissés nous baigner entre deux crises des cieux.      C'était juste celle qui a voulu changer de vie, sur un coup de tête, dans la ville... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 19:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 août 2011

151 à 3 !

      Je suis très touché par tous les visiteurs de ce blog hier et aujourd'hui, alors que je me supporte comme je le peux, connard parmi les connards, sauvage parmi les sauvages, mais les 151 pages consultées ce vendredi 26 août 2011 ne sauraient masquer ma peine de n'avoir reçu que 3 petits mails de mes amis et connaissances.      Lancez-moi votre amour, votre amitié, votre énervement, que sais-je encore, en textos, appels, mails... que je comprenne vraiment qui vous êtes, qui je... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 19:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 août 2011

autre alter ego que moi-même

      Ce qui m'embête le plus dans ma solitude forcée, c'est d'imaginer mon ancienne compagne toute proche de penser avoir trouvé son nouvel alter ego, pour remplacer, comme on change un sac d'aspirateur trop plein de poussière, l'ancien, le seul qui lui convenait dans toute sa vie, moi.
Posté par herve le derve à 18:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 août 2011

grains de sable

     Je me demandais bien pourquoi il m'avait été accordé de conserver quelques cheveux sur mon vieux crâne dégarni, c'était pour mieux piéger les grains de sable.
Posté par herve le derve à 18:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 août 2011

résolution de sieste

     Au sortir d'une sieste solitaire et secrète, en soupente, tout mon corps encore abasourdi semblait accepter l'idée de mon destin à remplir, de ma vie vierge à contrôler.      Dans mes songes, deux grandes figures se disputaient. Au terme d'une lutte sans merci, la plus fourbe triompha, écrasant l'autre, qui avait dû avoir un moment d'absence, ou comprendre que le jeu n'en valait pas la chandelle.      Je remplirai donc bien tous les trous de ma vie d'une pratique... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 18:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 août 2011

les faces ravinées

     Mon fis aîné montrait à ses frère, soeurs et cousins réunis autour de l'écran du salon du haut, sur mon lit de fortune, le film pour lequel il a tenu un rôle secondaire. A chacune de ses rares apparitions, il leur disait : "Alors, vous m'avez reconnu là ?". La voix commune de ses cousins lui répondait que non, tandis que ses frère et soeurs semblaient quand même s'en souvenir un peu.      La vie en accord avec le temps s'amuse à changer les faces, à raviner les faibles repères auxquels on... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 18:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 août 2011

entre les gouttes

     Entre deux orages diluviens, nous avons réussi, ma belle-soeur et moi, à amener les enfants au lac. Sous le sable mouillé, moucheté par les gouttes, nous avons révélé les beaux grains clairs et secs en le foulant. Sous les peines, la vie est là, intacte.      L'aîné les a convoyés à l'aide des bodysurfs sur la langue de sable d'hier, ils ont traversé des trous d'eau pour la rejoindre, et faire peur aux fous de bassan. Dans cette éclaircie d'une petite demi-heure, ma belle-soeur et moi... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 16:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 août 2011

mystic summer

     Inénarrable mon ex belle-mère ! Quand je lui dis que cela faisait 6007 jours que je sortais avec sa fille, elle a cherché le sens de ce nombre, la symbolique de cette somme et assez vite, en bonne cartomancienne amatrice, elle a trouvé ! "6007, oui, je vois, 13... alors... cela signifie la mort et la transformation, oui, c'est ça !"      C'est pas beau les symboles ?     Exactement ce que je pensais de la séparation : mort et transformation, mue, comme je l'ai dit il y a... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 13:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]