17 septembre 2011

du vin

     Le vin ne parvient pas toujours à flinguer les insomnies. Certaines, coriaces et tordues, s'immiscent quelque soit le produit et la quantité ingérés. Ce doit être dû à ce qui reste de mon obstination, quelque chose de reptilien.
Posté par herve le derve à 07:39 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

17 septembre 2011

montagne de solitude

     Etre seul n'est rien d'autre que de faire face à la montagne que nous avons édifiée pour ne pas nous voir.
Posté par herve le derve à 01:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 septembre 2011

un esprit bloqué dans un corps perclus

J'ai couru ce soir, trente-six minutes, pas de douleurs. Reprendre la vie du corps serait une bonne idée. Pour les esprits, ils devraient suivre.
Posté par herve le derve à 20:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 septembre 2011

us

     Les célibataires ne mangent plus devant leur télé mais devant leur blog et leur messagerie, tous trois désespérément vides.
Posté par herve le derve à 20:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 septembre 2011

Jean-Claude Carrière

     Rencontrer un tel bavard est une chose rare ! Jean-Claude Carrière à la cinémathèque mercredi 14 septembre 2011 était intarissable... Mais là, nous serions restés des heures à l'écouter ce tout frais octogénaire passionnant ! Il a un cerveau en alerte constante, comme le grand metteur en scène Claude Régy, de huit ans son aîné. Ses débuts, ses rencontres improbables, Jacques Tati, Peter Brook, Bunuel... ... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 19:24 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
16 septembre 2011

lents rêves

     Les rêves étaient sans vie, absurdes, lents et répétitifs. Par exemple, en dormant, je me suis inscrit à facebook, c'est vous dire le creux !
Posté par herve le derve à 07:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 septembre 2011

avatar

     La mue est un peu trop longue à mon goût. A sentir les premières révolutions, j'ai bien peur que tout soit mort-né sous la chrysalide.
Posté par herve le derve à 07:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 septembre 2011

double face

     Je propose deux visages : un type qui boit trop de café, à deux cents à l'heure, et un type affalé dans les fauteuils, sans énergie aucune. Personne n'arrive à me suivre, je trouve tout trop lent et idiot, et en même temps, je ne peux enchaîner trois phrases cohérentes.
Posté par herve le derve à 06:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 septembre 2011

feuilles sèches

     Je sais maintenant qu'elle est partie que ce n'était pas elle qui martelait  le clavier de son ordinateur la moitié de la nuit, mais seulement les feuilles sèches du bananier agitées par le vent d'autan sur le balcon.
Posté par herve le derve à 06:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 septembre 2011

pour deux

     Elle n'a rien à me reprocher. C'est impressionnant la nature, elle rééquilibre tout, des reproches, j'en ai pour deux !
Posté par herve le derve à 22:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]