06 septembre 2011

le bercail finalement

     Décalé, personne à son travail, la porte du bureau bloquée. Il est reparti chez lui, la voiture sur son dos, à l'intérieur de son sac, a vrombi avec sa radio et s'est caché dans son appartement, en vaillante petite taupe.
Posté par herve le derve à 10:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 septembre 2011

Recueil de poèmes : N'aimer que si (janvier 1993 à mai 1994)(66)

TROISIEME SECTION : SOUVENIR D'UN RÊVE ENTRE BANDOL ET CASSIS (février à mai 1994) Poème 3 (66ème du recueil) : (sans titre)   sur notre table de nuit mon livre Rimbaud s'ennuie plus un regard plus de maux la Norwège n'est plus qu'un mot   la Norwège n'est plus qu'un mot sur notre table de nuit mon livre Rimbaud s'ennuie plus un regard plus de maux   plus un regard plus de maux mon livre Rimbaud s'ennuie la Norwège n'est plus qu'un mot sur notre table de nuit   (un soir de paresse) ... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 septembre 2011

le travail

     Il a lancé sa voiture sur son dos, est monté dans son sac, a fait vrombrir sa radio et s'est caché à son travail, en vaillant petit fonctionnaire.
Posté par herve le derve à 07:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 septembre 2011

comme Arthur

Petit-Poucet blogueur, j'égrenais dans ma course Des messages...
Posté par herve le derve à 06:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 septembre 2011

par ici

      De génération en génération, les élèves sacrifiés sur l'autel des langues mortes, se passaient le mot :       "Tu ne trouves pas que ça sent le supin par ici ?".
Posté par herve le derve à 06:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 septembre 2011

chasse à l'homme

    Pour se faire un prénom, Maouammar aura dû attendre d'être pouchassé puis destitué.
Posté par herve le derve à 06:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 septembre 2011

Et Milou ?

     C'est amusant de voir tout le monde se mettre en place pour faire la louange d'un seul film qui ne sort que dans plus d'un mois, alors qu'il n'aurait même pas besoin de publicité. Ils se partagent tous les recettes ou quoi ?       Enfin, un seul film... ce serait plutôt une trilogie, c'est plus rentable !
Posté par herve le derve à 06:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 septembre 2011

ça cure

     Au moins j'en aurais profité pour lui curer les canines au loup, à être dans sa gueule cet été.
Posté par herve le derve à 06:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 septembre 2011

de plein fouet

     S'évacuer du rêve, finies les berceuses. Le vent en face, de plein fouet. La question de la durée du vent et de notre propre résistance tranchera une bonne fois : mort ou vif.
Posté par herve le derve à 23:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 septembre 2011

une ébauche entre tes doigts

"Entre tes doigts l’argile prend forme L’homme de demain sera hors norme Un peu de glaise avant la fournaise Qui me durcira Je n'étais qu’une ébauche au pied de la falaise Un extrait de roche sous l’éboulis Dans ma cité lacustre à broyer des fadaises" Alain Bashung, extrait de sa chanson Malaxe, de l'album Fantaisie militaire (1998).
Posté par herve le derve à 23:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]