21 avril 2017

sans titre ni poème

manquerait plus qu'un poème se niche dans les creux un retour de mots puissant le genre qui te perd dans le bleu la nuit qui descend la vie comme un charme tout lentement comme un coup de foudre au ralenti  
Posté par herve le derve à 19:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 avril 2017

l'attente du creux

     Je n'ai pour l'instant pas la sensation du creux vertigineux après avoir achevé mon roman, peut-être parce que l'oeuvre ne sera complète qu'avec les dessins, peut-être parce que je n'ai pas fini de tout informatiser, je ne sais pas. J'ai envie de plein d'autres oeuvres en même temps ! Proches et lointaines de moi, les deux, en bande dessinée encore ! La renaissance depuis Angoulême se poursuit !  
Posté par herve le derve à 19:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 avril 2017

jusqu'en 2022

     Un ami libraire et bibliothécaire que je croise dans le merveilleux escalier de la médiathèque Cabanis me rappelle qu'il faut que 70 ans aient passé après la mort de l'auteur pour que ses oeuvres soient libres de droit... Au premier ordinateur trouvé je me connecte, l'auteur est mort en 1952, soit 2022 ! Pas plus important que ça, je cherche un dessinateur et un éditeur en attendant...
Posté par herve le derve à 19:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 avril 2017

extrait de mail : ma vie intime intra-littéraire

       Tu m'as fait rire avec Moon Palace ! Je t'explique : en 1992, je monte un journal littéraire, "Homme-Mort", dont le principe est simple : chaque rédacteur a droit à deux pages : une de lui et qu'il cite. Une amie poète choisit pour citation Moon Palace, je trouve l'extrait très beau, je cherche le livre, le trouve, le dévore, lis tout Auster, même ses poèmes. Dans "L'art de la faim" d'Auster, qui parle de ses recherches sur les écrivains qui ont parlé de la faim dans leur oeuvre, je tombe sur... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 19:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 avril 2017

reste à informatiser

     Sans tambour ni trompette, dans la même solitude qu'en la rédigeant, j'ai achevé mon découpage bande dessinée ce soir, le 20 avril, avec la cent vingt-troisième planche ! En soixante-treize jours ! Le bonheur, c'est simple comme une création, comme une obsession...
Posté par herve le derve à 21:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 avril 2017

si vite !

     J'en suis à la planche 119 de mon projet de bande dessinée ! Je pense qu'il fera 122 planches ! Folie ! Reste à finir d'informatiser, ça va être long encore... Je peux finir la première semaine de mai à ce rythme...
Posté par herve le derve à 22:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 avril 2017

glace aux livres

     Après-midi parfait, au soleil avec ma grande fille, loin de tout (je ne dirais pas quoi), on mange une glace, on traîne, c'est son anniversaire, on regarde les téléphones portables, je lui offre un livre chez mon ami corse, et là, je tombe sur les quatre tomes de La Mer de la fertilité de Mishima, je craque !      D'autres trouvailles que je tais ici, des cadeaux pour la Girondine, mais elle les connaît sans aucun doute, peu de poètes lui échappent... Allez, je cite : "Le matin sur la mer... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 22:18 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
17 avril 2017

même pas mal !

     Je me mettais au clavier pour avancer trois pages de ma bande dessinée, j'ouvre le fichier et là, surprise, toutes les planches, près de 100, toutes emmêlées !!! Bon, avec étonnement, j'ai retapé mes dix premières pages dans un nouveau fichier... Pas énervé, juste crevé, je me vois en faire dix par jour, en plus de mes avancées de découpage...      Improbable que j'y arrive avec tout ce que j'ai à faire ces jours à venir...
Posté par herve le derve à 00:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 avril 2017

les larmes du dedans

     On rentre. On pose ses affaires. On est seul. Les enfants ailleurs. On cherche une émission qu'on n'a pas pu écouter jeudi dernier. On la trouve. Belle. Belle. Belle ! La voix de Jane, l'orchestre, les arrangements de Nobuyuki Nakajima au piano, les mots de Serge... Elles font quoi les larmes du dedans ? Elles giguent !  
Posté par herve le derve à 22:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 avril 2017

sans frottements

     J'informatise un peu chaque jour les planches de ma bande dessinée que j'ai rédigées dans mon île. Étrange ce décalage d'une semaine, l'impression toujours que ce n'est pas moi qui ai créé ces pages... Dans les 110 pages manuscrites et dans les 90 informatisées. Je pense finir d'ici la fin du mois, si comme dans les exposés de sciences physiques, on ne tient pas compte des frottements...
Posté par herve le derve à 01:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]