07 mai 2016

trahison à bout de souffle

     Les Amants de Caracas de Lorenzo Vigas, un film où le spectateur doit se construire l'histoire, rien n'est dit, tout en ellipse, dérangeant, lent, hypnotique ! A la bande-annonce, j'étais parti sur tout à fait autre chose !
Posté par herve le derve à 01:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 mai 2016

quel est ton nom Fernando ?

le seau vidé toujours en tête ses images remontent la nuit les masques qu'on ne peut enlever les portes absentes des murs ses mots tournent en moi et les miens creusent le sillon de mes pertes tues
Posté par herve le derve à 12:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 mai 2016

écrire dans le bain comme Dalton !

     Très beau film, ne boudons pas les biopics ! Académique ? Et alors ? Malin, dynamique, très bien écrit, intelligent, frais, joué, enjoué, le Dalton Trumbo de Jay Roach ! image tirée de L'Express
Posté par herve le derve à 12:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 mai 2016

assourdissant

     Ce vide aussi vaste en écrivant qu'en n'étant pas lu.
Posté par herve le derve à 23:49 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
02 mai 2016

Théo et Hugo dans le même bateau d'Olivier Ducastel et Jacques Martineau : des baiseries mécaniques à l'émergence de l'amour

     A la projection de Théo et Hugo dans le même bateau d'Olivier Ducastel et Jacques Martineau hier soir, en présence des deux réalisateurs, à l'ABC. Moments beaux et en même temps étranges. Les débats étaient trop laudateurs pour que je puisse émettre une critique dans la salle. A la fois touché, à la fois distant. De voir les deux acteurs du film, Goeffrey Couët et François Nambot, en interview m'a réconcilié avec le film aujourd'hui.      Ce qui me froissait pendant et après le film, dans... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 18:53 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
02 mai 2016

début de reprise

     33 heures de vélo en avril, bien content ! Même si face aux rafales de 100km/h samedi, j'ai bien failli m'arrêter et mourir dans le fossé !
Posté par herve le derve à 17:03 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

19 avril 2016

toujours à l'écran

     Elle est morte trop tôt ! Quand vous la voyez à l'écran, c'est l'énergie, la vie qui coule en elle ! Finalement, elle n'est pas partie, la grande Ronit Elkabetz !
Posté par herve le derve à 20:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 avril 2016

de côté

derrière les mots des autres presqu'île pas assez dans la vie à côté de l'écrit et l'amour ? laissons là les blagues !  
Posté par herve le derve à 19:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 avril 2016

recueil de poèmes : Après toi (4 : les murs)

après toi j'ai pris jeté désaimé aussi loin de moi que toi les nuits creuses pressaient le vide au matin les yeux blancs le mur blanc le vide  
Posté par herve le derve à 16:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 avril 2016

recueil de poèmes : death's feather (2 : le chant du cercle)

"la plume de la mort" - moi qui lisais la mort du père - j'ai écrit sur lui la plume de la mort "death's feather" quand les mots sont pleins ils s'ancrent et effacent tous les autres ritournelle atteinte définitive tout à l'arrêt un cercle toujours un chant qui fait cercle la plume de la mort je suis le cercle j'ai vu se fermer le couvercle  
Posté par herve le derve à 08:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]