26 octobre 2017

Vrac (être poète) (46)

Être poète, c’est lire « L’Aube » dans chaque cascade blonde.
Posté par herve le derve à 23:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 octobre 2017

Vrac (être poète) (45)

Être poète, c’est l’éclipse de ton coeur décroché.
Posté par herve le derve à 23:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 octobre 2017

Vrac (être poète) (44)

Être poète, c’est entendre « ha la ly » à chaque rêve perdu.
Posté par herve le derve à 23:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 octobre 2017

dans la forêt des signes j'ai croisé Guy

     Six planches au propre pour ma cinquième nouvelle de Maupassant, j'exulte ! Je ne compte plus mes heures, je n'ai enfin plus peur de me perdre !
Posté par herve le derve à 19:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 octobre 2017

au delà de l'ironie

     Y a des bonnes pioches quand même ! En allant chez mon ami corse libraire (deux qualités en une), pour lui prendre le dernier Astérix, je repars avec Géronimo a mal au dos ! Ce style, ce style !      Son père est mort et "il reçoit à présent. De tout son long." J'aime !
Posté par herve le derve à 11:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 octobre 2017

Vrac (être poète) (43)

Être poète, c’est couper droit dans la forêt jusqu’au ruisseau sec et alimenter son étang invisible.
Posté par herve le derve à 23:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 octobre 2017

je te retrouve Marina...

     J'écoute Marina Tsvetaeva sur France Culture, beau !     Un homme traduit ses mots, ça donne : "tu m'as appris la pente de la tendresse en tombant devant moi".     Je me souviens, j'avais vingt ans, je la lisais, un univers entier, une fièvre, je la retrouve aujourd'hui sur les ondes !  
Posté par herve le derve à 17:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 octobre 2017

poèmes et mandibules

     C'était dans la yourte des Arbories à Bonnieux, nous écoutions la lecture de poèmes d'une femme dont j'ai oublié le nom, c'était étonnant, riche, personnel, mais monocorde. Au-dessus de nous, au faîte, une mante religieuse dévorait son mâle avec application. Sa tête passait de droite à gauche avec régularité et détermination. J'avais pensé aux anciennes machines à écrire, quand il nous fallait réarmer le ressort pour attaquer la ligne suivante. La veille, au cours d'une autre lecture (mélange de textes... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 08:24 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
23 octobre 2017

noeuds anciens

     Toujours à Bonnieux alors, mon ami s'était pendu aux branches pour faire le singe, j'ai attendu un peu, et ai pris cette photo, écho de mes noeuds anciens.
Posté par herve le derve à 07:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 octobre 2017

l'encre nouvelle

     J'aime, au moment de quitter la médiathèque hier soir, après avoir travaillé trois heures durant Maupassant, je saisis quatre bandes dessinées, dont celle-ci de Maël et Bauza : L'encre du passé, chez Aire Libre, 2009. Et ce matin, quand le sommeil me quitte, plein de rêves de fuite, fatigué à l'avance d'avoir à traiter avec la vie réelle (avocate, papiers, rangements, assurance...), je l'ouvre et voyage avec, annihilant toutes ces lourdeurs.
Posté par herve le derve à 07:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]