17 décembre 2017

Vrac (être poète) (98)

Être poète, c’est créer son euphorie dans les cris.
Posté par herve le derve à 23:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 décembre 2017

"Les voix de tous les noyés nagèrent dans le vent." D.T.

And when the salt sheet broke in a storm of singing The voices of all the drowned swam on the wind.  
Posté par herve le derve à 15:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 décembre 2017

Dylan Thomas

And when the salt sheet broke in a storm of singing The voices of all the drowned swam on the wind.
Posté par herve le derve à 15:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 décembre 2017

Vrac (être poète) (97)

Être poète, c’est mesurer l’attache perdue avec des mots béants.
Posté par herve le derve à 23:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 décembre 2017

"Pour que le démon qui est en moi puisse prendre un bus et filer"

     La lecture des Sept garçons d'Anne Wiazemsky mise de côté, faute de plaisir, j'ai le bonheur d'avoir croisé la route de Love in vain, BD de Mezzo et Dupont, qui nous présente Robert Johnson, bluesman mort à vingt-sept ans, auteur de quarante-deux enregistrements. Mezzo, toujours aussi puissant dans son noir et blanc, l'auteur de l'incroyable Le Roi des mouches, fils de Crumb, frère de Clowes et Burns... Plaisir d'y retrouver la verve d'un Duchazeau, dans Le Rêve de Meteor Slim, mais qui est donc ici ce Dupont... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 09:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 décembre 2017

Vrac (être poète) (96)

Être poète, c’est l’accident ralenti de toute une vie.
Posté par herve le derve à 23:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 décembre 2017

Vrac (être poète) (95)

Être poète, c’est écrire « être poète » et attendre que ça morde.
Posté par herve le derve à 23:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 décembre 2017

Vrac (être poète) (94)

Être poète, c’est faire danser les puces, faute d’un public.
Posté par herve le derve à 23:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 décembre 2017

dur de descendre des huit montagnes pour trouver les sept garçons

     Dur de trouver de l'intérêt pour lire Sept garçons d'Anne Wiazemsky, après avoir lu Goffette, Cabré et Cognetti ! J'attends de la consistance, il ne se passe pas grand-chose, il n'y a pas de ton, ça avait l'air bien pourtant, de l'extérieur...      Cela me fait penser, dans un autre contexte, à Gainsbourg...   "Il est beau vu de l'extérieur Pauvre de moi qui m'suis risqué à l'intérieur C'était bon ça évidemment Mais tu sais comme moi que ces choses-là n'ont qu'un temps"
Posté par herve le derve à 14:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 décembre 2017

Vrac (être poète) (93)

Être poète, c’est feinter de tout embrasser, trier les sens.
Posté par herve le derve à 23:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]