21 octobre 2015

l'herbe d'Attila...

     J'y repense, Caryl Férey a cité Attila József en préambule de son Zulu, j'aime ! L'a-t-il connu par Noir Désir, folle chanson qui hante ?       Je cite à mon tour, passeur...   Sois la lame de la petite herbe, Et tu seras plus grand que l'axe de l'univers.        
Posté par herve le derve à 08:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 octobre 2015

correction lente dedans

     Le roman fini d'écrire le 14 septembre, je m'évertue à le rendre étranger, je ne veux plus le connaître pour mieux le lire. Personne ne l'a lu, je garde cachés comme dans une nouvelle de Maupassant les monstres que j'ai accouchés. Je lui inculque la langue tordue à ce malfrat, je le garde dans ma fièvre, à l'abri des yeux du monde qui ne le liront jamais.
Posté par herve le derve à 06:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 octobre 2015

gorge déserte

     Repris hier dans la salle d'attente du médecin-chimiste la lecture de la poétesse Nelly Sachs après des mois d'absence. Eclipse d'étoile m'avait retourné, je n'avais jamais lu pareille élégie, même si j'avais fini lassé à force de répétitions incantatoires. Je suis resté un quart d'heure sur deux poèmes hier matin, les deux premiers de Exode et métamorphose, première section : Et personne n'en sait davantage, De fugitif et d'exode (1952-1956) :      fin du premier :   Les lèvres... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 06:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 octobre 2015

écrits pêchus

     Lu Zulu de Caryl Férey, tout ce qui manque à mon écriture : nervosité, rebondissements, folies, documentation, crescendo... Du bien de suivre ce rythme. J'avais déjà lu Utu, roman noir s'il en est, prêté par mon frère. Pas de limites à nouveau, au cinéma des fois je me dis que cela ferait trop, puis non, je voyais bien la scène finale, plus celle de Zulu que celle d'Utu d'ailleurs.
Posté par herve le derve à 06:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 octobre 2015

organiser le manque

     L'argent manque ? Je crois que c'est fait pour...
Posté par herve le derve à 06:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 octobre 2015

vive la chimie !

     Médicaments en veux-tu en voilà ! Nouveau médecin qui répond aux patients, il ne voyait pas grand-chose dans mon cas, sinusite ? Allez, antibio, échographie des sinus, scanner pour une boule de graisse au crâne, la totale ! 
Posté par herve le derve à 06:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 octobre 2015

maux

     Malade, en résistance toute la journée, du mal à respirer la nuit dernière, je sombre maintenant...
Posté par herve le derve à 23:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 octobre 2015

qui vient

     Abrutissement quotidien, travail et parties d'échecs, loin des corrections du roman, de l'écriture poétique, de la communication, de la lecture, des rencontres... Je n'irai plus vers les autres, on verra qui vient. Personne ? Bien !
Posté par herve le derve à 22:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 octobre 2015

poésie et pat (3)

énième abandon   c'est un vertige le cavalier blanc ouvre la danse faussement lointain des forces médianes le mien effrayé déjà à court d'idées l'imite en miroir   ma solitude perd le temps des coups sa force brute   il continue à se déhancher avec son serviteur à ses côtés toujours aussi décentré sans inspiration je continue de le réfléchir   je suis d'ores-et-déjà perdu l'identique ne crée pas   le malade s'interpose entre la tour et le page je renvoie toujours la même image   ... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 21:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 octobre 2015

plusieurs vies éternelles, dont une seule valable

     Alors nous y voilà mon fils et moi, bien trop en avance pour le concert d'orgue gratuit à 12h15 à la cathédrale Saint-Etienne à Toulouse ce dimanche 11 octobre 2015. Devant la bâtisse imposante, deux militaires armés jusqu'aux dents encadrent l'entrée. Une femme, la cinquantaine, en couple, nous apostrophe : "Depuis que les branques viennent nous embêter, ils sont là. Cela ne sert pas à grand-chose, mais ils sont là." Le ton est donné. On assiste ensuite à la messe qui précède la représentation. Passages... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 23:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]