27 mars 2016

comme un fleuve dedans (5 : lente remontée)

je remonte le fleuve et ta jupe et j'y plonge jetant les livres
Posté par herve le derve à 22:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 mars 2016

comme un fleuve dedans (4 : à la tombée de soi)

le poète disait "profond tombe le ruisseau" et moi j'étais percé des branches charriées du déluge intérieur  
Posté par herve le derve à 22:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 mars 2016

comme un fleuve dedans (3 : au bord)

la rive semblait d'autant plus ancrée que le fleuve débordait autant de cris en moi
Posté par herve le derve à 22:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 mars 2016

comme un fleuve dedans (2 : roulis)

le pierres roulées ensemble par le fleuve les chocs durs amortis par l'eau dans la tête même descente
Posté par herve le derve à 22:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 mars 2016

du jour

     Je remonte le fleuve et ta jupe et j'y plonge, jetant les livres.
Posté par herve le derve à 22:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 mars 2016

des vues du rien

     Des réveils de temps en temps, de plus en plus rarement. Alors, visions des vides effrayants, je comprends mieux pourquoi je replonge aussi vite.
Posté par herve le derve à 00:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 mars 2016

dunes ravalées

     Marché hier, des sentiers à l'aller, à la plage au retour, comme l'année dernière en avril, un peu plus encore, les dunes ravalées, formant des petits canyons, nous ayant trompés sur la fin,  4h09, 23km.
Posté par herve le derve à 11:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 mars 2016

à l'Eluard

j'ai fait mon Paul Eluard en dédicaçant mon recueil de poèmes à l'amie girondine associant nature et corps créant images décalées avec des mots simples sensations sentiments débordants amusant ce Paul
Posté par herve le derve à 11:32 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
19 mars 2016

mots de papier (la mort ronde)

et moi qu'écris-je rien je ne serai que l'amateur l'amant au placard de la littérature des autres l'écho des mots de papier comme les balles non tirées de mon désespoir jamais entendu jamais publié aimé le temps du coït ignoré enfoui dans la mascarade contemporaine où les ego pleurent aussi vides que leurs verbes pluie sans verve multiplication du rien retours utérins des revues en ligne absent aux partages insaisi   enfouissez-moi encore passeur de paroles aux oreilles absentes emporté par... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 10:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 mars 2016

un chilien à Bordeaux

     C'est pour ça que je viens à Bordeaux, soeur ignorée de Toulouse, livres, embruns et vins mêlés...   Avec vos pieds, vos vertèbres, avec vos mots, vos répulsions, vos tendresses clouez-moi ! Forgez-moi ! Tapez et clouez ! Et clouez encore ! Dessinez-moi avec une langue, avec un sexe avec des larmes, lavez-moi de vos  métamorphoses !   Carles Diaz, Le fleuve à l'envers.
Posté par herve le derve à 10:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]