02 mars 2016

1, 1 encore, 1 toujours, 1 pour changer...

     Vertigineux vide, j'absorbe tout ce que je peux pour ne pas glisser dans ce trou, la vie de Zweig en documentaire, des courts métrages très beaux (dont Dissonance de Till Nowak), des parties d'échecs à foison, même Disney au ciné ! Et entre tous ces trompe-l'oeil, le quatrième début différent du roman nouveau qui ne veut pas sortir... Envie du coup de rédiger beaucoup de chapitres un, ils s'appelleraient : 1, 1', 1'', 1''', 1''''... ou 1, 1 encore, 1 toujours, 1 pour changer...      Cet... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 01:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 mars 2016

comme nous rêvons

     Entendu dans un court métrage, Le Silence de la mer d'Andrej Landin (Suède, 2013) :      "Nous vivons comme nous rêvons, seuls."
Posté par herve le derve à 00:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 février 2016

tous les acteurs s'appellent Patrick

     Bon, je ne l'ai pas rêvée cette parenté de jeu entre Nicolas Duvauchelle et Patrick Dewaere, il le dit lui-même : "C'était comme si j'avais un peu de Dewaere avec moi...".      Sorti du film Je ne suis pas un salaud d'Emmanuel Finkiel où il est de tous les plans, fort, dérangeant, emmuré, insupportable.
Posté par herve le derve à 19:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 février 2016

comme une fleuve dedans (1 : programme)

(andante con moto)   vivre en moi et laisser le filet de temps en temps couler l'être-là en mouvement ne tiendrait pas sans ces fleuves notes perdues qui perlent dedans
Posté par herve le derve à 19:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 février 2016

nuit à structurer un roman

     Toute la nuit, j'écrivais la structure d'un roman à venir, en dormant... Evidemment mélange de rêve, de fiction, de vie personnelle... Au réveil, une habitation, disparue au cours de la journée écoulée, face à l'échiquier, grand vecteur de pertes.
Posté par herve le derve à 22:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 février 2016

la plaie de la nuit

     Bon site qui présente Robert Walser, dont ses premiers poèmes, dont voici un extrait, il a quelque chose comme quatorze ans... Evidemment, je préfère ma découverte d'Attila József... mais c'est bien, ciselé...   Au bureau La lune jette sur nous un regard,me voit, pauvre commis,dépérir sous l’œil sévèrede mon patron.Je me gratte, confus, le cou.Jamais je n'ai connu dans la viede soleil durable.Le manque est mon destin ;et devoir me gratter le cousous l’œil du patron.La lune est la plaie de la nuit,les... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 23:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 février 2016

Walse et Walsera

     Le sillon se creuse, petite marche jusqu'à la médiathèque, et je feuillette Walser, des textes courts, écriture en apparence plate puis très singulière ! Tombé notamment sur Kleist à Thoune, de 1907. Ai pensé à la soeur de Walser quand il parle de la soeur de Kleist...      Rarement pareille petite prose, à la fois simple et complètement à part...
Posté par herve le derve à 17:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 février 2016

pensées embrouillées ou clairvoyantes

     Des fois, je théorise dans tous les sens, je me souviens de mes études où les pensées poussaient follement, je m'y fais penser encore parfois...       Autocitation de correspondance :      "C'est plus compliqué que ça, la vie intérieure est parfois relayée par une extériorisation mais pas narrative, une extériorisation intérieure, le mélange de je-il-on..."
Posté par herve le derve à 14:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 février 2016

retour au livre

     Arnaud Rykner m'a envoyé son dernier récit, dans la neige. Je ne connaissais pas Robert Walser dont il est question ici. Vu ceux qui semblent l'admirer (Kafka et Musil), je vais sûrement en lire... après des mois perdus gagnés à jouer aux échecs...
Posté par herve le derve à 22:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 février 2016

de la santé toujours

     Et après la maladie légère, une opération, trois endroits endormis et charcutés, un régal, surtout la piqûre dans le crâne ! Rien de grave, heureusement !
Posté par herve le derve à 21:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]