19 août 2015

hausse des stats suivant humeur bilieuse

     Pas de hasard, je rédige un article critique sur un écrivain en égratignant au passage d'autres écrivaillons et mes statistiques explosent (96 visites au lieu de la moyenne de 25 quotidiennes de cet été!) Pourtant, je n'ai pas cité son nom propre en titre ni en corps de l'article (comme me le conseillait mon frère)... Je n'aime pas être méchant, sans nuance, ça libère juste, mais ce n'est pas honnête intellectuellement, donner son avis est de l'ordre de la croyance, c'est dire le peu de foi qu'on peut y... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 00:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 août 2015

une rentrée littéraire sans Michel (pas Denisot, l'autre !) (oui oui Houllebeck)

    Mais enfin ! Laissez-le ce pauvre Michel ! Arrêtez de lui poser des questions sur sa vie personnelle, vide ou pleine sa baignoire de vie, c'est la sienne, laissez-la-lui ! Veut pas répondre au Monde et aux autres, l'olibrius ? le mec sans style, le prosateur sans prose, le faux misanthrope, le vrai paumé, laissez-le, juste bon à trouver de beaux titres (Extension du domaine de la lutte), très bien ! qu'il continue à se taire (et à se terrer, ça libère l'éther son silence) !      Déjà ça c'est... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 16:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 août 2015

foule de gens et de noms

     Quel plaisir ! Dehors toute la journée, il y a des amis qui s'occupent de moi cet été, le connard boiteux en béquilles, repas, ciné, bar, resto, j'ai vécu une journée d'été dans les rues de ma ville, suant eau en béquillant, mais un bien fou ce bain de foule ! Ce matin, reprendre au clavier pour la fin de mon roman est plus dur... Hier matin, sachant cette grande sortie, j'ai poursuivi un peu mon intrigue, j'en suis à la préparation de ma grande séquence finale, tension ! Aujourd'hui, repas de famille en... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 10:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 août 2015

lire écrire question d'estomac

     Dans quel but lis-je autant ? Ne pas voir le départ de mes enfants ? Ne pas m'occuper de mes affaires administratives, de mon déménagement ? Ne pas regarder mon vide incommensurable ? Ne pas finir mon roman ? Remplir mes heures d'images et de mots ? Me nourrir pour écrire ? Rêver ? Un peu tout ça...     Fini donc Au revoir là-haut de Pierre Lemaître, ça fonctionne, quand je lis derrière le bouquin qu'il s'agit d'un style... non, une maîtrise de la structure, un plaisir manifeste à dérouler le... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 10:40 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
15 août 2015

... d'un con (6 et fin)

Quand j'ai couru lugubre à l'enterr'ment de Marinette La belle, la traîtresse était déjà ressuscitée Avec ma p'tit' couronn', j'avais l'air d'un con, ma mère Avec ma p'tit' couronn', j'avais l'air d'un con (Brassens, Marinette, 1956)
Posté par herve le derve à 17:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
14 août 2015

tout au nord, dans le vent

     Fini L'Ile des chasseurs d'oiseaux de Peter May, traduit par Jean-René Dastugue (fils de Danièle Dastugue chez qui j'ai filmé pour mon documentaire sur l'écrivain Arnaud Rykner ?) ; bien, prenant, touchant... J'avais failli atterrir sur cette île tout au nord des Hébrides l'année dernière, nos pas et les bateaux nous avaient alors déposé à l'île juste avant, South et North Uist... Roman policier, mais pas seulement, travail de mémoire, sur la mémoire, sur les trous, sur la survie et l'introspection, tout ça au... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 17:44 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

14 août 2015

... d'un con (5)

Quand j'ai couru brûler la p'tit' cervelle à Marinette La belle était déjà morte d'un rhume mal placé Avec mon revolver, j'avais l'air d'un con, ma mère Avec mon revolver, j'avais l'air d'un con (...)
Posté par herve le derve à 17:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 août 2015

... d'un con (4)

Quand j'ai couru tout chose au rendez-vous de Marinette La bell' disait: "J't'adore" à un sal' typ' qui l'embrassait Avec mon bouquet d'fleurs, j'avais l'air d'un con, ma mère Avec mon bouquet d'fleurs, j'avais l'air d'un con (...)
Posté par herve le derve à 17:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 août 2015

lecture royale

     Le Visiteur royal de Henrik Pontoppidan, 1908, publié en France en 1955. Petite nouvelle, très fraîche même si l'on sent poindre une inquiétude tout au long du récit, insidieuse, à la Bergman... Idéal pour se détacher de longues lectures en cours (Patrolin toujours, Lemaître et May) et de la lente écriture au long cours...
Posté par herve le derve à 21:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 août 2015

... d'un con (3)

Quand j'offris pour étrenne un'bicyclette à Marinette La belle, la traîtresse avait acheté une auto Avec mon p'tit vélo, j'avais l'air d'un con, ma mère Avec mon p'tit vélo, j'avais l'air d'un con (...)
Posté par herve le derve à 17:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]