29 juillet 2015

tout épuisé pour les mots

      J'ai tout épuisé, nuit, semence, jour, jeux sur téléphone, séries télé, frigo, me reste que l'écriture ! Enfin ce vide !
Posté par herve le derve à 09:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 juillet 2015

mon royaume pour mille mots, le cheval, gardez-le !

     Des visites, des gens qui ressemblent à des amis, hier soir, aujourd'hui, demain, le canard boiteux, le connard sauvage aurait des amis ! Du coup, il écrit ce matin avant l'infirmière le connard canard ! Vite vite, enfilons les mots-perles avant que le temps des palabres humaines reprennent !
Posté par herve le derve à 09:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 juillet 2015

tension fine

    Vu Poetry de Lee Chang-dong sorti il y a cinq ans. Ce qui manque à la plupart des films, c'est cette structure, cette écriture fine. Dur d'écrire une tension fine.
Posté par herve le derve à 17:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 juillet 2015

lire écrire, activités infirmes

     Fini le bouquin de l'infirmière, je vais lire la suite...   Vu Valparaiso, téléfilm de Jean-Christophe Delpias, bien ficelé, avec l'excellent Jean-François Stevenin. J'y ai retrouvé Jean-François Wolff qui était sur le tournage de Quartier lointain de Sam Garbarski avec mon beau-fils qui jouait un rôle...      Et écrit écrit... J'évite d'entrer dans la rédaction de la grande scène finale de mon roman, mais je ne vais pas pouvoir l'éviter longtemps...  
Posté par herve le derve à 14:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 juillet 2015

article inconnu du soldat inconnu

     En vérifiant si j'existais sur le net, mieux vaut ne pas y être, comme le dirait un rescapé des enfers, j'ai retrouvé un article que j'avais rédigé sur un film indien... Inconnu le film, comme l'auteur de l'article, c'est pour ça que ça me touche. Inconnu comme mon film documentaire aussi (là aussi j'en ai trouvé la trace sur le net...)...      Je (me) cite : Critique du film - par ... Unni, L'autre histoire d'un enfant indien de Murali Nair, est un film tourné en 2005 en langue... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 11:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 juillet 2015

accoucher dans le sang

     Tant que je s'en suis à compter les mots (les morts), je n'avancerais pas dans mon roman, mais je sais que c'est si tordu l'écriture, on trouve des motivations où on peut, on s'invente tellement d'histoires pour en coucher une maladive... Depuis mars 2014, ce putain de récit me bouffe de l'intérieur, il me faut le vomir une bonne fois, l'écrivain est une chouette-effraie qui vomit ces cadavres qui ne passent pas !      Et le meilleur, c'est que l'autre récit arrive, avant que celui-ci soit... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 10:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 juillet 2015

échos de scènes

     Le matin lecture, l'après-midi écriture, le soir film en spectateur, pas mal tout ça ! La tête remplie d'histoires...      Hier soir Scènes de la vie conjugale de Bergman, je l'avais vu il y a vingt ans, hier l'impact était bien plus fort ! Tout correspondait à ma vie, les durées du couple, les retrouvailles, les déchirures...      Repris le livre de Sylvie Germain jusqu'après- minuit pour me détourner de tout ça...
Posté par herve le derve à 08:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 juillet 2015

petit carnage

    Vu Carnage de Roman Polanski hier soir. Bien, une pièce de théâtre adaptée au cinéma, heureusement qu'il a fait court parce que ça tourne un peu en rond. Pas lu Le Dieu du Carnage de Yasmina Reza... J'aurais quand même dû continuer à lire Le Livre des Nuits... mais ça détend...
Posté par herve le derve à 09:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 juillet 2015

Nus et culottés

     Vu les seize épisodes de l'émission de Nans Thomassey et Guillaume Mouton : Nus et culottés. Pensé à nous quand on dort n'importe où en voyage, mais nous n'avons pas leur ouverture ni leurs caméras, ni leurs talents divers. Un plaisir de les suivre cet été où je suis cloué chez moi, avec ma patte folle...  
Posté par herve le derve à 09:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 juillet 2015

rêves flous d'unité

     Toujours ces rêves de fantômes, de la vie passée, familiale. Un jeu se refait la nuit, tout est en place comme avant, mais différemment, avec ma conscience actuelle... Je ne veux plus les écrire, les fixer ne sert à rien en ce moment. Imaginez le papillon qui se glisse à nouveau dans son cocon...
Posté par herve le derve à 09:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]