02 janvier 2018

Poèmes à J. (2)

2 oiseaux   parler pour ne pas rompre le fil des mille et une nuits nous n’en étions qu’à deux si fragiles   l’alcool et les digues rompues je te mangeais des yeux à chacune de nos goulées d’être et de cris rentrés   si je te chante aujourd’hui - si tôt - c’est que j’ai préféré la perte en mots à celle du jour naissant sans toi
Posté par herve le derve à 08:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 janvier 2018

Vrac (être poète) (113)

Être poète, c’est pleurer d’être grégaire.
Posté par herve le derve à 23:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 janvier 2018

Poèmes à J. (1)

1 fleurs   dans la froideur toujours vacant à la lumière d’hiver - un négatif de plus de moi-même - je passais de fleur en fleur de fantômes à pluies fines   et j’ai croisé ta route   l’envie - Nadja revenue - ta main qui danse quand tes yeux n’osent ton œil bleu que j’ai pris pour vert tout à cueillir chez toi ma ribambelle de figures ambrées sous les éléphants roses du bar   et j’ai rêvé encore   les autres entraient dans le silence - nouvelle tapisserie - j’ai bu chacun de tes mots ... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 22:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
31 décembre 2017

Vrac (être poète) (112)

Être poète, c’est l’empathie tordue qui rime.  
Posté par herve le derve à 23:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 décembre 2017

Vrac (être poète) (111)

Etre poète, c’est déambuler avec les chiens de chasse perdus dans les forêts, geignant de concert.
Posté par herve le derve à 23:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 décembre 2017

Vrac (être poète) (110)

Être poète, c’est demeurer paradoxal dans l’écriture des rêves.  
Posté par herve le derve à 23:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 décembre 2017

Vrac (être poète) (109)

Être poète, c’est compter les jambes croisées dans le métro et surprendre le bruit des bas dans les fracas des rames.
Posté par herve le derve à 23:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 décembre 2017

Vrac (être poète) (108)

Être poète, ce sont les rêves qu’on ne peut plus éteindre.
Posté par herve le derve à 23:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 décembre 2017

quatrain de nuit

les pierres à casser une à une ouvrent l'accès à l'être immobile et beau celui qui réfléchit face à celui qui fléchit
Posté par herve le derve à 00:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 décembre 2017

Vrac (être poète) (107)

Être poète, c’est vivre en amont, dans les premières années de l’éblouissement.
Posté par herve le derve à 23:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]