21 avril 2017

sans titre ni poème

manquerait plus qu'un poème se niche dans les creux un retour de mots puissant le genre qui te perd dans le bleu la nuit qui descend la vie comme un charme tout lentement comme un coup de foudre au ralenti  
Posté par herve le derve à 19:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 décembre 2016

écrire un peu m'allonger beaucoup

     Fini de rassembler mes poèmes pour mon dernier recueil de poésies depuis l'été 2014. J'en ai éliminé plusieurs, bon signe, mais il en reste, mauvais signe... La nouveauté ces deux dernières années, c'est la longueur des poèmes, plus narratifs qu'avant, plus bêtement lyriques et lourds aussi...      Le titre boutade dudit livre inexistant, jamais publié si peu lu : écrire un peu m'allonger beaucoup.     J'ai un souvenir d'un bouquin avec une expression comme ça, dans du Vian... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 00:03 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
03 décembre 2016

mots secs

autant de torrents taris je ne tends plus la main à mes noyés que de cailloux et de nombrils !  
Posté par herve le derve à 13:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 novembre 2016

l'absence des miens

     Des phrases qui remontent très souvent, comme des billes, des bulles. Et très souvent, ce sont des mots de Francis Ponge. Mes nuits sont pleines au moins, mots en tête, pleurant l'absence des miens. Je cite :      Il me fallait alors replonger moi-même, c'est-à-dire me rendormir plus profondément, et comme attendre, ou parfois rechercher. On aurait dit que c'était par une sorte de coup de pied au fond que les mots perdus revenaient, remontaient à ma conscience. Je devais les attendre... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 18:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 novembre 2016

de la couleur du creux

un souci d'économie face au néant bientôt caméléon bientôt
Posté par herve le derve à 23:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 novembre 2016

la lettre et le néant

si content de mon titre si affreusement satisfait qu'il n'y aura pas de poème cette nuit ni demain ni jamais   qu'il n'y aura pas de corps ni d'âme de sautes de mots involontaires qui auraient ravi les perdus   juste un titre et une parenthèse   (écrire  je ne suis rien)  
Posté par herve le derve à 23:41 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

05 novembre 2016

bulle

rincé les tercets ont tout pris encore des jours sans mots si seulement je respirais sans je rêve de haltes d'un poste duquel cesseraient l'apnée la bulle
Posté par herve le derve à 23:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 octobre 2016

"dénué de tout sauf de mémoire" (32 tercets et un extrait)

je ne savais pas pour le soleil dehors ni qu'il réchaufferait mon crâne gelé en vélo fin octobre que je prenais pour un hiver   chez moi il faisait noir et froid je paradais seul devant l'écran en découvrant que j'étais entré dans le top 100 des joueurs d'échecs   et je suis sorti juste dans le soleil d'hiver comme le titre d'un de mes poèmes adolescents fin de siècle comme celui de Mallarmé avec ses faunes ivres   sorti pour lire pour changer de jouer de lire de jouer il fallait quitter l'échiquier fou le... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 19:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 octobre 2016

peaux mortes

la nuit à boire et danser à caresser la peau des autres rien n'a suffi au réveil le sale goût toujours de la vie morte en bouche
Posté par herve le derve à 22:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 octobre 2016

muettement

le vide fait les fonds creusés je peux de nouveau mourir par l'écrit mutiquement  
Posté par herve le derve à 00:10 - - Commentaires [1] - Permalien [#]