23 octobre 2014

l'art préparatoire

     De m'atteler à la rencontre de poésie de vendredi 31 me coupe l'écriture, je ne fais que copier coller lire écouter... Ecrire, non !
Posté par herve le derve à 22:58 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

19 octobre 2014

lire les poèmes

     Marquer les pauses, apprendre à souffler les mots, lire, une entreprise délicate...
Posté par herve le derve à 01:06 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
09 octobre 2014

la campagne était mienne

     J'en connaissais chaque sentier alentour. Je buvais à ma gourde, laissant filer douces les heures. Les lièvres avaient toujours une longueur d'avance. Les oiseaux seuls jouaient avec l'élasticité du temps et déployaient leurs ailes sous mon nez. Les chats des fourrés étaient bien plus rapides, les gobant bien vite. Seul, toujours, dans les collines, dans les grands vents, à effarer les chevaux qui se cabraient dans ma descente et me suivaient dans les côtes. A l'approche des fermes, toujours cette joie et... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 18:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 octobre 2014

source noire

     Je lui disais sors, travaille, vis, ou alors je le pensais seulement, je ne sais plus. Sors, vis, bois, cours ! Au lieu de ça, au lieu des mots dits ou seulement tus, ni sus ni entendus, elle s'est gonflée de tant de vide que le sien propre lui est apparu, presque aussi insensé et désespérant que le mien, et l'a étouffée, lentement, doucement, comme une longue jouissance, comme un long serpent sans queue ni tête. Et moi, ne comprenant pas que sa tempête devenait mienne, j'ai regardé, entendu sourdre toute... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 00:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 octobre 2014

actualité poétique

     Actualité :     Lectures croisées de poèmes de et par : Murièle Modély, Hervé Gouault, Yassin Ben Moumène, Cendres Lavy, Christine Saint-Geours, vendredi 31 octobre 2014 à 18h à la librairie Minimum, 37 rue Pargaminières à Toulouse.        Mes amis libraires m'avaient demandé si je voulais refaire une soirée poésie, j'ai dit oui il y a quelques mois mais pas tout seul comme il y a une quinzaine d'années... Alors j'ai cherché et trouvé avec bonheur avec qui passer... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 23:49 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
04 octobre 2014

encore où

pas une contrée où je n'ai pas fui pas un moment que je n'ai pas piétiné où encore trouver à perdre
Posté par herve le derve à 23:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 septembre 2014

attente

     Depuis petit je m'exerce à la perte, une profession de foi chez moi. Rien ne me surprend, ne me soulève, ne me retourne plus. J'ai grandi avec elles, la peur et la perte, alors rien ne m'arrive, rien ne le peut plus. Le voile épais et vertical a doublé mes paupières d'yeux et de coeur. J'attends. Je l'attends.
Posté par herve le derve à 00:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 septembre 2014

Ali dit Arnaud

     Arnaud Bernard, quand les poètes hier à 16h étaient en retard, quand ils n'ont pas fait d'effort, justifiant à eux seuls la perte de la poésie depuis cent ans, quand en terrasse de bar, j'étais au spectacle des clopes vendues sous le manteau, d'Algérie, moi qui étais resté à celles d'Andorre, quand le type avec une discrétion d'éléphant a soulevé la plaque du sol pour en tirer une nouvelle cartouche qu'il a mise dans sa veste d'éléphant en cuir, quand seuls les poètes passés ou à venir applaudissaient les... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 11:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 septembre 2014

Arnaud dit Ali

     A Arnaud Bernard il y aurait des poètes, des slammeurs aujourd'hui à 16h me dit l'amie peintre ok j'y traînerai, au soleil, à écouter les bouts rimés des rimailleurs du coin, là où je n'ai pas emporté de prix littéraire à un vieux concours, là où je croisais les fabulous, le footballeur mangeur de pizzas, les taggeurs fous, les dealers de merde, les vendeurs de clopes d'Andorre, là où j'ai emprunté le nom d'une rue pour une nouvelle dans laquelle je lévitais, là où tout le monde s'est plaint de la disparition... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 11:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 septembre 2014

là plutôt ailleurs

et toujours je lis les autres au lieu d'écrire chercher la force là où elle ne peut être
Posté par herve le derve à 09:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]