07 juillet 2017

les petits poèmes (2)

il trouvait les siens comment dire moins gourmands moins voluptueux moins lyriques que les autres poèmes   ses poèmes étaient de petites choses de pauvres choses plus précisément le bruit du vin versé au début on entend bien l'écoulement mais il n'y a pas de jus noir  pas de robe encore   autre image proche la bougie qu'on vient d'éteindre on a encore la flamme dans l'oeil mais elle n'y est plus l'avalement du souvenir de la lumière par le noir c'était ça à peu près la coupe irrégulière de ses... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 20:18 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

04 juillet 2017

les petits poèmes

il écrivait des petits poèmes pour des petites gens perdues face aux grands temps morts que forme la barrière des mots qui ne sont pas sortis sur le trottoir au tribunal ou dans les lits   il écrivait de courtes pointes sans virgule ni rien au hasard des vents de poussière que l'on croit à tort enfermée dans les cours d'immeuble comme les poupons poudrés dans les photos noir et blanc   il écrivait des petits sentiments de la taille de ses rêves infinis face au silence et à l'oubli et ses larmes roulées ne... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 00:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 juin 2017

ne pas attendre

c'est un souffle à contrôler sans annoncer la couleur trouver sans chercher vivre une seconde fois par les mots d'une nature hybride à côté de soi dans un autre repli
Posté par herve le derve à 20:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 juin 2017

programme poésie nuit lunaire

  SOIREE CAVE POESIE NUITS DE LA PLEINE LUNE SCENE OUVERTE 9 JUIN 2017 HERVE GOUAULT             Introduction : Je commencerai la lecture de 14 poèmes écrits pour une femme croisée pendant cinq ans : section : Errants, sous-section : La Femme du Pont, dans le recueil Renaître aux mains (que j’ai rédigés entre 2011 et 2014)     1 La Femme du Pont   Honte à moi qui écris et ne lui parle pas.   1 Premières lueurs sur son cahier la... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 23:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 juin 2017

nuit de la pleine lune

     Belle soirée à la Cave Poésie ! Je me sentais bien, et pourtant la gorge sèche après cinq minutes... j'ai accéléré, mangé les mots au fur et à mesure, malgré mes injonctions de poser ma voix...      Bien goûté la jeune Eledali qui chantait ses textes à la guitare, La Mandorle qui a lancé une polyphonie de la renaissance, et bien sûr l'amie Murièle Modély ! Joueuse, malicieuse, théâtrale...
Posté par herve le derve à 23:41 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
07 juin 2017

exclamations inutiles et printanières

et voilà ! c'est fait ! je tournais autour depuis quelques nuits... rien ne me convenait l'imposteur d'avant-scène s'imposait ! mes poèmes étaient creux comme mon coeur vides comme ma vie ! et ma voix caverneuse sépulcrale ridicule renvoyée par mes murs remplis de livres ! la suffisance de l'insuffisant ! la honte en avance du public ! voilà, c'est fait ! j'ai rédigé mon programme pour la soirée à la Cave Poésie de vendredi deux jours à peine ! bon ! ça déborde, et alors ! tout déborde ! tout dépasse ! tout saigne ! ... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 22:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 juin 2017

annonce : poète cherche frayeur

Venrdedi porcahin à 20h, le 9 juin, sur la csène de la Cave Poésie, je passe dix munites pour dire mes proèmes, un peu peur donc, les syllabes se mélangent avec mon angoisse...
Posté par herve le derve à 08:29 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
21 mai 2017

courtoisie

- Et ça, qu'est-ce ? - Ah ça ? Ma voiture de courtoisie ! Une conductrice a fait marche arrière et a brisé ma voiture, on me la prête celle-ci... - Et ça, qu'est-ce encore ? - Ah ça ? Mon téléphone de courtoisie ! J'ai oublié l'ancien dans l'habitacle du camionneur qui m'a pris en stop pour Toulon... - Et ça encore, qu'est-ce donc? - Ah ça ? Mon amie de courtoisie ! Quand ma femme est partie sans se retourner, je l'ai trouvée, fleur ouverte, coquelicot doux sur mon chemin, sur le quai de la gare du train parti sans vapeur ni... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 13:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 avril 2017

l'abeille au coeur

ce filtre à mots douceurs de ces choix  qui n'en sont pas ouvert aux voix qui décident le miel coule de mes doigts  
Posté par herve le derve à 20:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 avril 2017

un souvenir à venir

la Garonne charriait les troncs d'arbre à ma fenêtre je ne savais pas encore que je songerais  à mes morts à venir
Posté par herve le derve à 20:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]