27 novembre 2016

la douleur se cache

Je suis un indien Je suis un apache Auquel on a fait croire Que la douleur se cache Je suis un apache Je suis un indien Auquel on a fait croire Que la montagne est loin Bashung
Posté par herve le derve à 21:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 novembre 2016

histoire de maladies, maux et mots

     J'oublie tout le temps, il y a une expression... La peste, le choléra, quelque chose à choisir... Une autre maladie aussi je crois, non ?      Oui, peut-être bien ça : avoir à choisir entre la peste, la choléra et la rhinocérite... Non, je me souviens, la sarkozite...
Posté par herve le derve à 21:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 novembre 2016

l'absence des miens

     Des phrases qui remontent très souvent, comme des billes, des bulles. Et très souvent, ce sont des mots de Francis Ponge. Mes nuits sont pleines au moins, mots en tête, pleurant l'absence des miens. Je cite :      Il me fallait alors replonger moi-même, c'est-à-dire me rendormir plus profondément, et comme attendre, ou parfois rechercher. On aurait dit que c'était par une sorte de coup de pied au fond que les mots perdus revenaient, remontaient à ma conscience. Je devais les attendre... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 18:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 novembre 2016

de la couleur du creux

un souci d'économie face au néant bientôt caméléon bientôt
Posté par herve le derve à 23:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 novembre 2016

la lettre et le néant

si content de mon titre si affreusement satisfait qu'il n'y aura pas de poème cette nuit ni demain ni jamais   qu'il n'y aura pas de corps ni d'âme de sautes de mots involontaires qui auraient ravi les perdus   juste un titre et une parenthèse   (écrire  je ne suis rien)  
Posté par herve le derve à 23:41 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
09 novembre 2016

Femme au verre de vin, Bernard Buffet (1955)

     Je ne sais plus où j'ai vu cette peinture quand j'étais petit. En même temps, le peintre étant reproduit partout à mon époque, rien d'étonnant. C'est de cette oeuvre dont je parle souvent dans mes histoires, à cause de la main du personnage, ronde pour accueillir en son creux le verre à boire.      C'est en voyant la présentation sur Arte du peintre que je me suis enfin souvent de son nom ! (ma mémoire se moquait de moi, en me proposant dans mes questions, le nom de Dubuffet...)   ... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 19:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 novembre 2016

autant de visistes

     Merci à ceux qui ont visité ce blog, 40 000 depuis le début... Beaucoup de gens égarés certes, mais quelques fidèles...
Posté par herve le derve à 11:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 novembre 2016

Vu en septembre 2016

     J'essaie de continuer le partage de mes lectures et autres films vus... Je rappelle la notation : 1 seul H : bof, 2 H : bien, 3 H : très intéressant, 4 H : génial. jeudi 1er septembre : Nocturama : film de Bertrand Bonello : H ; autant j'ai adoré Saint Laurent, et L'Apollonide : Souvenirs de la maison close, autant là, je suis resté perplexe devant cet ovni cinématographique. Les trois premiers quarts d'heure ressemblent à un film ethnique, nous voyons des jeunes gens prendre le métro, ouvrir des portes,... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 11:37 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
05 novembre 2016

bulle

rincé les tercets ont tout pris encore des jours sans mots si seulement je respirais sans je rêve de haltes d'un poste duquel cesseraient l'apnée la bulle
Posté par herve le derve à 23:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 novembre 2016

Vu en août 2016

     A partir de fin août, j'ai commencé à noter tout ce que j'ai vu, lu, entendu, de façon systématique, contrairement à d'habitude. Première livraison avec une notation en nombre de H : 1 seul H : bof, 2 H : bien, 3 H : très intéressant, 4 H : génial. Contre les notations mais bon...      Août 2016  (du 23 au 31 août) : Nerve : film d'Ariel Schulman et Henry Joost : HH ; pour les ados en quête de repères, entre fascination et répulsion, classique dans la forme et le fond, enlevé malgré... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 11:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]