Sine linea

21 septembre 2017

Vrac (être poète) (11)

Être poète, c’est attendre que tout ait gonflé en nous :

peur, cris, mots coincés, et assister ahuri à toutes les déflations

successives.

Posté par herve le derve à 23:59 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


20 septembre 2017

Vrac (être poète) (10)

Être poète, c’est connaître le nombre d’oiseaux migrants

dans le V du ciel.

Posté par herve le derve à 23:59 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

19 septembre 2017

Vrac (être poète) (9)

Être poète, c’est enfiler d’autres mots que la liste de courses.

Posté par herve le derve à 23:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 septembre 2017

Vrac (être poète) (8)

Être poète, c’est naviguer safran relevé entre

les trois A d’amour, d’amitié et d’amant.

Posté par herve le derve à 23:59 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

17 septembre 2017

Vrac (être poète) (7)

Être poète, c’est retrouver sa femme disparue,

la laisser nous transpercer à nouveau,

dans un souffle court, haleter.

 

Posté par herve le derve à 23:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


16 septembre 2017

Vrac (être poète) (6)

Être poète, c’est jouer à qui perd gagne aux échecs.

Posté par herve le derve à 23:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 septembre 2017

Vrac (être poète) (5)

Être poète, c’est prétendre se souvenir de ses rêves et les inventer

au réveil aux pauvres oreilles alentour.

Posté par herve le derve à 23:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 septembre 2017

Vrac (être poète) (4)

Être poète, c’est tomber amoureux des mots barbares :

hypotypose, paronomase, glossolalie et toute la clique.

Posté par herve le derve à 23:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 septembre 2017

Vrac (être poète) (3)

Être poète, c'est rester face aux problèmes, impuissant, monter le long du mur,

juste sous le plafond, et se voir face à eux, en bas toujours.

 


Posté par herve le derve à 23:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 septembre 2017

Vrac (être poète) (2)

Être poète, c’est rester assis dans sa fenêtre à regarder la lune couler

entre les fils électriques.

Posté par herve le derve à 23:59 - - Commentaires [1] - Permalien [#]