Sine linea

24 mars 2017

découpe de soi

     Des livres lus, des films vus, je n'ai pas le temps de les noter ici, depuis janvier... Écrire enlève tout le reste. Un découpage du temps à la serpe et c'est tant mieux ! Cet antichambre de l'écrit, le blog, s'en relèvera.

Posté par herve le derve à 07:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


18 mars 2017

60 comme qui rigole !

     4 pages aujourd'hui pour arriver à un total de 60 pages ! Crevé... Et pas un seul travail de celui que j'ai à rendre pour la société...

 

Posté par herve le derve à 22:06 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

mise en bd

     Voilà ma vie résumée en une photo depuis mon retour d'Angoulême... Pas plus absurde que jouer aux échecs en ligne, 20 000 parties...

Posté par herve le derve à 11:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 mars 2017

les mots seuls

"un bout de ciel étoilé

entre les toits dévoilé"

    

     Les phrases venaient toutes seules mais j'étais à vélo, sans lumière, sous le coup du vin et du couscous mêlés, impossible d'écrire plus avant...

Posté par herve le derve à 22:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 mars 2017

plus que 80 planches !

     50 planches de bande dessinée adaptées de mon livre préféré en 31 jours ! Jamais scénarisé autant ! J'epère que ce n'est pas vain ni nul, qu'un dessinateur va se pointer, un éditeur et tout le tremblement ! Marre de l'ombre !

 

Posté par herve le derve à 18:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


01 mars 2017

fou rythme

     Fini la première des quatre parties de l'adaptation en bande dessinée, soit 36 planches en 24 jours, je n'ai jamais été aussi vite... Ne manque qu'un dessinateur...

Posté par herve le derve à 23:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

calendrier littéraire (mars 2017)

MARS

Posté par herve le derve à 00:01 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

26 février 2017

vu du 20 au 31 décembre 2016

     Eternel rappel de la "notation" des oeuvres : 1 seul H : bof, HH : bien,  HHH : très intéressant, HHHH : génial.

 

mercredi 14 décembre : Ajin, tomes 1 et 2 : manga de Sakurai Gamon et Miura Tsuina (2013) : HH ; un graphisme bien adapté au genre mais un scénario qui peine à démarrer, faute d'avoir pris le temps de se demander comment introduire l'intrigue en douceur, mais bon, faut voir la suite...

 

Lou, tome 7 : La Cabane : bande dessinée de Julien Neel : H : de bonnes choses toujours, mais je suis sorti de l'histoire, trop de références aux autres tomes, et une atmosphère tellement décalée...

 

Seuls, tome 10 : La Machine à démourir : bande dessinée de Bruno Gazzotti et Fabien Vehlmann : H ; là aussi, dur à suivre, depuis le début de la série le scénariste change, multiplie les axes, les explications, tout est devenu possible et du coup impossible. Vu hier l'adaptation au cinéma, qui a fait le choix de limiter les pistes...

 

mercredi 21 décembre : Sens : bande dessinée de Marc-Antoine Mathieu (2014) : HHH ; et voilà l'exemple parfait de son art : un homme suit des symboles de flèche pendant toute la bande dessinée, il ne se passe rien d'autre et pourtant, on tourne les pages, juste pour leur beauté.

 

Grand Est : bande dessinée de Franck Biancarelli et Denis Robert (2016) : HH : de bonnes choses, découpage, graphisme, mais un sujet qui se cherche, autocentré et qui cherche à trop en dire.

 

Rendez-vous à Phénix : bande dessinée de Tony Sandoval (2016) : HHH : un graphisme assumé, un récit qui bloque comme le personnage qui cherche à passer la frontière mexico-américaine pour rejoindre son amie... Bien !

 

jeudi 22 décembre : Sils Maria : film d'Olivier Assayas (2014) : HHHH ; revu sur Arte, beaucoup mieux aimé en le revoyant, brillant, intelligent, sensible !

 

samedi 24 décembre : Le Passeur : bande dessinée de Hermann et Yves H. (2016) : HH ; j'avais trouvé le récit déjà vu, absurde, commun, mais avec le temps, les dessins ont fait le chemin dans ma tête, il y a une force dans ce one-shot... Et puis, à Angoulême, l'exposition sur les travaux de Hermann m'a réconcilié avec lui, richesse des compositions, couleurs, nature...

 

dimanche 25 décembre : Virginia, tome 1 : Morphée : bande dessinée de Blary et Gauthier (2013) : HHH : des trouvailles, un univers décalé, bonne surprise !

 

Venise hantée : Venise hantée, tome 1 : L'étrange mort de Lord Montbarry : bande dessinée de Roger Seiter et Vincent Wagner (2012) : HH : un récit qui prend trop de temps, malgré un bon découpage, je suis resté extérieur...

 

samedi 31 décembre : Barracouda : série de bande dessinée de Jean Dufaux et Jérémy : tomes 1 à 6 (2010 à 2016) : HH ; un peu trop série "à grands sabots", de grands traits, une série populaire mais trop répétitive. 

 

Renaud d'enfer : bande dessinée illustrant les chansons de Renaud : HH ; je ne cite pas tous les auteurs du projet, trop long ! En le relisant, j'ai trouvé la démarche bien, réussie, mais sans plus...

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par herve le derve à 23:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

si si j'écris...

     Je n'écris quasiment plus sur le blog, c'est que j'écris par ailleurs ! Découpage en bande dessinée en cours, 30 planches en 21 jours !

     Il m'est si souvent arrivé de rédiger mes poèmes directement sur le blog, de n'écrire qu'ici, que je suis bien content que les oeuvres me poussent ailleurs !

    Envie de publier, de plus en plus. Je vais m'y essayer avec les deux recueils de poèmes : "Renaître aux mains", et "Écrire un peu m'allonger beaucoup", et avec mes travaux BD, on verra bien... Et mon roman, il faudrait...

 

Posté par herve le derve à 18:56 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

comme un poème son bout de phrase

"retrouver tout d’un coup des années, des jardins, des êtres oubliés"

MP

Posté par herve le derve à 14:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]