11 avril 2012

Yuichi et la lévitation du pantin famélique (6)

Yuichi et la lévitation  du pantin famélique  (6 et fin) (1998)          C'était une nuit, 19, avenue des Minimes, 5ème étage à gauche, durant une fête donnée par un ami des livreurs. J'y avais été convié. Je m'y trouvais. Un certain Bruno attendait mes regards avec persévérance. Bon courage ! Allumés par l'alcool, reprenaient mes divagations, les murs cherchaient mes ongles, les pistaches résonnaient à l'infini dans mon estomac désertique. Il avait obtenu, je ne sais pas comment, de danser... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 21:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 avril 2012

Yuichi et la lévitation du pantin famélique (5)

Yuichi et la lévitation  du pantin famélique  (5) (1998)      Lire au lieu de vivre. Même ni lire ni vivre ! Assister béat aux animations des objets de ma prison, voilà mon seul spectacle... Tant de nuits pour comprendre que ces hallucinations sont le résultat de ma dénutrition...      "Mais n'est-ce pas justement le modèle de l'art, l'esquisse de la réalité créé par l'art ? Pour permettre à Yuichi de posséder son désir en propre, il fallait que ce désir ou la réalité disparût. On... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 21:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 avril 2012

Yuichi et la lévitation du pantin famélique (4)

Yuichi et la lévitation  du pantin famélique  (4) (1998)      L'armée finie, les études abandonnées, la séparation, le refus de l'argent de mes géniteurs, ma situation fort précaire nécessitait un de ces boulots à la fronde, un mi-temps, tant il était probable que je ne tienne pas les huit heures de travail quotidiennes. Je l'ai trouvé par Bertrand, mon meilleur ami comme on dit, alors livreur de pizzas. J'intégrais la première chaîne de livraison à domicile. Mes premiers salaires revinrent à Bertrand... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 20:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 avril 2012

Yuichi et la lévitation du pantin famélique (3)

Yuichi et la lévitation  du pantin famélique  (3) (1998)        La présentation du roman en quatrième de couverture me fascinait autant que la spirale ébouriffée de la première. Elle parlait de la rencontre du "vieil écrivain Shunsuké" et de "Yuichi, une jeune homosexuel", alors que la désirable Yakuso occupait fortement l'incipit : "Au fur et à mesure de ses visites, Yasuko..."      Ce pavé finissait par flotter au-dessus du lit de feuilles et de cendres de mon secrétaire,... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 14:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 avril 2012

pour soi

     Vivre pour soi dans un premier temps avant de penser à construire quelque chose avec quelqu'un. S'accepter, se comprendre. Puis, peut-être, repartir à l'assaut de l'autre.      Je ne mesure plus ce qui est de l'égoïsme pur et de la protection de soi, de la reconstruction.      Le mesurais-je avant ?
Posté par herve le derve à 11:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 avril 2012

"N'a pas voté"

     Je suis d'accord avec le bon vieux Manu ! Voter dans ces conditions ! Dur, très dur ! En plus, il me faut faire trois heures de route cette année pour cela... S'abstenir n'est pas un acte irresponsable, c'est trop facile.      Enfin, lisez son blog à Larcenet, il le dit mieux que moi et je n'ai pas l'énergie ce matin... Exemple :      "Sommes-nous tombés si bas qu’il nous faille maintenant « voter contre », comme dans les plus beaux fleurons de la télé... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 08:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 avril 2012

combat du temps ordinaire

     Même les quatre tomes lus à la suite du Combat ordinaire de Manu Larcenet n'ont pas suffi à calmer mes angoisses...     Dommage que je n'ai pas sous la main La Quête de l'oiseau du temps, ça aurait peut-être marché, ça...      Les Blueberry aussi mais je ne les touche plus, le Géant est parti...
Posté par herve le derve à 22:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 avril 2012

cris à l'estouffade de solitude

     C'est la panique à l'intérieur, les cris étouffés toujours. Je connaissais ça avant bien sûr mais maintenant j'en ai peur.
Posté par herve le derve à 22:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 avril 2012

Sarko quelque chose

     J'ai repensé à l'horreur de mail que j'avais reçu il y a cinq ans par un des candidats aux élections présidentielles, un certain Srako, Sarok, Sarkoz, je ne sais plus son nom. Je lui avais répondu à cet impoli que je n'avais pas l'honneur de le connaître. Il ne m'a jamais répondu...      Marrant qu'il ait agi comme un certain Berlu quelque chose, qui envoyait des textos à l'ensemble des citoyens italiens...       Dommage que je ne l'ai pas conservé...
Posté par herve le derve à 21:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 avril 2012

le jour du bidet

     Journée aussi vide qu'un bidet inusité et incongru.
Posté par herve le derve à 16:59 - - Commentaires [2] - Permalien [#]