29 octobre 2017

heure d'hiver

c'est dommage qu'on meure à la fin il y a tellement de choses à voir à détester aimer je rentre d'une soirée trop arrosée l'heure en a profité pour changer en douce je me suis essuyé avec un tapis de bain dans une douche d'où on se demandait si l'eau coulait vraiment du pommeau économe dans une salle de bain comme japonaise où j'étais sans savoir rien que pour ça j'ai bien fait de vivre jusqu'ici je me souviens par le plus grand hasard que j'ai une machine à étendre s'il y avait pas eu ça je serais pas rentré pourquoi... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 15:18 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

28 octobre 2017

Vrac (être poète) (48)

Être poète, c’est conserver le f de clef pour figurer le golfe de la serrure.
Posté par herve le derve à 23:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 octobre 2017

Vrac (être poète) (47)

Être poète, c’est tutoyer le souffle au coeur.
Posté par herve le derve à 23:59 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
26 octobre 2017

Vrac (être poète) (46)

Être poète, c’est lire « L’Aube » dans chaque cascade blonde.
Posté par herve le derve à 23:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 octobre 2017

Vrac (être poète) (45)

Être poète, c’est l’éclipse de ton coeur décroché.
Posté par herve le derve à 23:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 octobre 2017

Vrac (être poète) (44)

Être poète, c’est entendre « ha la ly » à chaque rêve perdu.
Posté par herve le derve à 23:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 octobre 2017

dans la forêt des signes j'ai croisé Guy

     Six planches au propre pour ma cinquième nouvelle de Maupassant, j'exulte ! Je ne compte plus mes heures, je n'ai enfin plus peur de me perdre !
Posté par herve le derve à 19:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 octobre 2017

au delà de l'ironie

     Y a des bonnes pioches quand même ! En allant chez mon ami corse libraire (deux qualités en une), pour lui prendre le dernier Astérix, je repars avec Géronimo a mal au dos ! Ce style, ce style !      Son père est mort et "il reçoit à présent. De tout son long." J'aime !
Posté par herve le derve à 11:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 octobre 2017

Vrac (être poète) (43)

Être poète, c’est couper droit dans la forêt jusqu’au ruisseau sec et alimenter son étang invisible.
Posté par herve le derve à 23:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 octobre 2017

je te retrouve Marina...

     J'écoute Marina Tsvetaeva sur France Culture, beau !     Un homme traduit ses mots, ça donne : "tu m'as appris la pente de la tendresse en tombant devant moi".     Je me souviens, j'avais vingt ans, je la lisais, un univers entier, une fièvre, je la retrouve aujourd'hui sur les ondes !  
Posté par herve le derve à 17:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]