03 mai 2012

pas de débat poisseux

     C'est grave docteur ? Je n'ai plus la télé, je ne regarde plus les matchs de foot, ni le débat entre les deux candidats. Faut-il opérer ? Tous se sont sûrement bien battus, pour le ballon, pour le poste, ils y croient, finir premiers, éviter la relégation, écraser l'autre, accumuler l'argent pour une autre vie...      Cela ne me touche plus.      Si je n'étais pas aussi lourd, je m'envolerais.
Posté par herve le derve à 08:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 mai 2012

tuile numéro 127

     Je me dis qu'à force de prendre des tuiles sur la tête, ça va s'arrêter ! Combien de tuiles sur un toit ? Combien sur ma tête ?     La dernière, juste pour le plaisir, la voiture qu'on m'a prêtée pendant que l'on cherche un nouveau moteur pour mon ancienne voiture a été visitée cette nuit...      Je ne suis pas sûr d'avoir répertorié tout ce qui a disparu...      Malaise comme à chaque vol, la confiance vole en éclats, on regarde les gens de travers, on... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 11:48 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
01 mai 2012

somme des sommeils

     Le sommeil seul m'attend, pour des nuits plates et molles.
Posté par herve le derve à 00:27 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
29 avril 2012

le complexe du peignoir

     Ah, vous ne connaissez pas la théorie dite du "complexe du peignoir" ? Pardon, c'est si commun que je pensais...      En fait, la nudité ne pose pas de problème quand les observateurs sont là pour dessiner, votre corps n'est rien qu'un objet en trois dimensions, complexe, plein d'ombres, lumières et noeuds.      Ce n'est que quand une pause survient que tout se retrouve chamboulé. Descendre de l'estrade, attraper son peignoir et l'enfiler, c'est ces moments-là qui... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 20:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 avril 2012

comme des baleines

     L'autre soir, j'expliquais à une amie peintre que de poser nu n'était pas difficile, la pudeur s'accomodant vite. Le plus difficile, de loin, est la douleur musculaire, fulgurante pour des personnes raides comme des balais comme moi.     Je lui dévéloppais ensuite ma théorie du "complexe du peignoir" et elle, son amie et moi, nous nous marrions comme des baleines !
Posté par herve le derve à 20:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 avril 2012

partage des dommages

     Devant ces murs d'incompréhension, comment ne pas rendre l'absurde à mes proches ? Ne rien comprendre est une chose mais vivre dans une bulle en attendant de comprendre ne me semble pas possible. Les fuites sont là, les dommages se partagent.
Posté par herve le derve à 08:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 avril 2012

1.69 millions d'électeurs en moins...

     Cela me convient que le candidat qui m'avait envoyé un mail déplacé lors de la campagne de 2007 ait perdu autant d'électeurs en route ! Je cite un article du Monde en ligne :      "En 2007, Nicolas Sarkozy avait obtenu 31,18 % des suffrages exprimés au premier tour, contre 27,18% cette année. Traduit en bulletins de vote, M. Sarkozy connaît un recul plus impressionnant : il passe de 11,44 millions de voix en 2007  à 9,75 millions cette année, un recul de 1,69 millions d'électeurs."
Posté par herve le derve à 21:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 avril 2012

plus de sens à rien

     Les amis ça existe, c'est vrai. Je ne les ai pas oubliés. Je glisse, doucement, je ne tiens pas à partager mes glissades...      Je ne vois plus de sens, je fais ce que je peux, plus de sens autour de moi. Je me noie d'images des autres en attendant de vivre à nouveau. Seules mes terminaisons nerveuses semblent encore fonctionner, la chair caressée, les accélérations des corps. Le reste ? Rien, des picotements, aucune compréhension.     M'assommer avec mon boulot et mon... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 19:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 avril 2012

rien à partager

     Ce vide, cette horreur de ne pas se sentir concerné par ces élections. Comment remplir ces trous ?  
Posté par herve le derve à 09:35 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
21 avril 2012

d'ennui mort

     Ce n'est pas vrai, on ne meurt pas d'ennui, la preuve, nous sommes encore là, capables de lire ce genre de messages, ce genre de blogs...  
Posté par herve le derve à 23:21 - - Commentaires [1] - Permalien [#]