10 septembre 2011

à contre-vent

     Je pisse les mots au pied des arbres à contre-vent, ça me rafraîchit.
Posté par herve le derve à 13:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 septembre 2011

minutes seules

l'heure prenait souplement la couleur de ton oeil tu étais ma lumière tout sèche à présent les coeurs et les pleurs les minutes seules m'écrasent
Posté par herve le derve à 13:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 septembre 2011

le poison de l'air pur

     A courir dans la campagne, dans les sentiers, entre les vignes, dans la terre rouge, à cueillir des figues et des mûres dans la foulée, à surprendre les écureuils et autres oiseaux, comment se résoudre à partir, quitter cet endroit ? La vie nous l'avions construite ici comme une respiration, et maintenant que notre couple est fini, nous devons vendre, faute de moyens pour la garder.     Le poison de l'air pur est fort, aussi fort que la fuite de l'amour.  
Posté par herve le derve à 10:04 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
10 septembre 2011

Recueil de poèmes : N'aimer que si (janvier 1993 à mai 1994)(70)

TROISIEME SECTION : SOUVENIR D'UN RÊVE ENTRE BANDOL ET CASSIS (février à mai 1994) Poème 7 (70ème du recueil) : (sans titre)   l'écrit a sucé la sève et l'azur meurt en celui de Mallarmé la poésie perd le vent pour toujours dans tes cheveux sans mouvement ne pas prendre de clichés photographiques de tes yeux  à l'envers   l'amour a perdu son rythme entre les vers et les bouts-rimés ta peau où j'ai dessalé a séché au soleil immobilisé les mots à la dérobade font rire jaune le décor de guirlandes ... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 septembre 2011

sous la représentation

Très beaux mots reçus dans un mail il y a quelques jours :  "L'être existe sous la représentation - Ou avant ! -" Merci encore !
Posté par herve le derve à 00:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 septembre 2011

"J'écris pour me parcourir"

     J'avais oublié avec le remplissage de ma vie, étalages branlants, temps minuté et compagnie, la vertigineuse connaissance par les gouffres, comme le dirait encore Henri Michaux.
Posté par herve le derve à 00:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 septembre 2011

trop plein

     Rien à écrire, la lune et le verre étaient trop pleins.
Posté par herve le derve à 23:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 septembre 2011

Recueil de poèmes : N'aimer que si (janvier 1993 à mai 1994)(69)

TROISIEME SECTION : SOUVENIR D'UN RÊVE ENTRE BANDOL ET CASSIS (février à mai 1994) Poème 6 (69ème du recueil) : (sans titre)   j'ai perdu le sommeil et les mots à Cassis en la regardant dormir les doigts relâchés sur le drap   ma sirène raillait l'illusion de l'azur au petit matin elle riait à la proue de mon coeur   du balcon elle charmait les rues solitaires du mois de mai  nue  accoudée au garde-fou à l'aurore   elle s'alitait doucement dans mes nuits blanches je la regardais rêver... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 septembre 2011

répétition générale en couleurs

Le Verbe pousse du sommeilcomme une fleur ou comme un verreplein de formes et de fumées.   Antonin Artaud, extrait de La nuit opère.
Posté par herve le derve à 22:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 septembre 2011

Un ciel radieux (Taniguchi) [Petit carnet de lecture]

     J'ai lu le mardi 10 mars 2009 le manga Un ciel radieux de Jirô Taniguchi, publié en 2006 par Casterman. Encore une histoire et des dessins qui auraient pu être niais... Il n'en est jamais rien avec cet auteur ! Toujours par petites touches, toujours plus avant, on lit d'une vitesse ! d'un plaisir ! On accepte toujours tout, de Quartier Lointain à K, ou cette autre histoire avec la colline et les enfants dont j'ai oublié le titre, on y va, on tourne les pages... La veille, fatigué, je ne parvenais pas à le... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 22:25 - - Commentaires [2] - Permalien [#]