21 septembre 2011

sans cuirasse

     Imaginons deux secondes la même ville sans voitures, ce serait dégoûtant, tous ces gens, sans leur cuirasse, nus, moches, nombreux, agglutinés dans la rue !
Posté par herve le derve à 19:07 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

21 septembre 2011

tout lâcher

     Nous nous surprenons parfois à vouloir tout lâcher, argent, pays, état, nation, Europe, travail... mais imaginons nous retrousser les manches, nous pencher sur la terre, la retourner... et très vite nous y retournons, avec nos sourires doucereux au patron et au banquier...
Posté par herve le derve à 19:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 septembre 2011

faire écran

     La salle obscure permet toutes sortes d'apaisements, notre corps se relâche, à proximité de ceux des autres spectateurs. Nous acceptons de suivre une histoire montée de toutes pièces sur cet écran plat et sonore, nous tendons la main à ce guide d'émotions, inconsciemment. Lessivés en sortant mais comme requinqués, disponibles pour absorber encore un peu de notre vie vide.
Posté par herve le derve à 18:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 septembre 2011

vive les banquiers !

     Très sympa mon conseiller ! Dans une situtation de compte difficile et négative, je peux même prendre un crédit supplémentaire ! C'est un vrai sésame que d'annoncer que l'on divorce et mieux encore que notre femme nous quitte ! Tout nous est alors accordé, surendettement et consorts !      Il a même retrouvé mon chéquier que je ne savais pas avoir perdu dans un des bars qui a croisé mes déambulations nocturnes et grotesques...
Posté par herve le derve à 16:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 septembre 2011

en poche

     Je m'entraîne à user mon discours agressif sur mon conseiller financier que je dois voir cet après-midi jusqu'à plus soif. Ainsi, je devrais être incapable de m'énerver pour de bon et repartirais un nouveau crédit en poche, souriant piteusement.
Posté par herve le derve à 06:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 septembre 2011

réveil précoce

     Une seule insomnie dans une nuit, maintenant j'appelle ça un réveil.
Posté par herve le derve à 06:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 septembre 2011

Michel Petrucciani - Body and Soul (Radford) [Petit carnet de lecture]

     Vu ce soir le documentaire de Michael Radford sur le pianiste Michel Petrucciani : très bien, si vivant, touchant. Où l'on découvre un être incroyable, d'une force hors du commun, jouer, jouer, jouer du piano et sa vie, tout cassé, fracturé de partout, à taper comme un dément sur le clavier qui, impressionné, ne peut faire autre chose que résonner pour lui, de l'écho divin des enchanteurs.      Où est ma force, à moi ? C'est une de mes questions en sortant de la salle. Ou encore celle-là :... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 00:13 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
20 septembre 2011

société du spectacle non spectaculaire

     Alors ça voudrait signifier que 14,2 millions de personnes en France ont cru qu'il allait faire un réel mea culpa ? Et les 2,112 millions pour elle, vous en faites quoi ?      En tout cas, je comprends mieux à quoi nous avons affaire dans cette société, du pain, des jeux, du sexe, des élections pour rire, de l'argent, de la débilité, de la misère, de l'ennui... et des gens qui comptent tous ces points de merde !
Posté par herve le derve à 19:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 septembre 2011

montagnards

     Deux alpinistes, l'un se libère de la cordée sans prévenir et laisse l'autre au coeur d'une paroi verticale. Encore la séparation.
Posté par herve le derve à 06:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 septembre 2011

quant-à-soi

     Ce sont juste des moments où l'égoïsme de chacun s'exprime, où nous regardons l'autre comme un étranger pour retrouver un quant-à-soi délaissé depuis trop longtemps par cette aimable fantaisie d'alter ego.
Posté par herve le derve à 06:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]