10 septembre 2015

couple littéraire

     La lenteur à écrire est garant de la bonne vitesse de lecture.
Posté par herve le derve à 09:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 septembre 2015

la fin un début

     Ecrit une bonne partie de la journée d'hier. Plus je crois me rapprocher de la fin, plus mes personnages s'autorisent à vivre, à espérer trouver des solutions... Comme si mon récit commençait seulement ! J'ai même hésité à tout changer, que ce soit réellement le début de leurs aventures ! Sans donner d'explications sur tout ce qu'ils ont vécu et subi depuis le début...
Posté par herve le derve à 10:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 septembre 2015

creux de vie

        Dur de faire vivre des personnages au jour le jour. Parfois, tout s'échappe, on ne contrôle rien, ça s'écrit, canalisé de nulle part, et d'autres fois, rien, le creux de leur vie nous effraie encore plus que le nôtre...
Posté par herve le derve à 10:28 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
07 septembre 2015

muse au placard

      Plus besoin de déclic pour écrire, un récit ça se déroule, on ne peut pas laisser un tapis rouge pas tendu et impeccable avant la foulée du lecteur inconnu, esseulé ou au sein d'une foule déchaînée !
Posté par herve le derve à 11:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 septembre 2015

pages infinies

     Amusant de perdre tous mes repères, la version de traitement de texte provisoire que j'utilise n'organise pas de sections de pages ni de statistiques. J'adore voir défiler mon roman sur les pages infinies !      Je regardais ce matin mon plan d'écriture, une ligne de récit à rédiger me prend une dizaine de pages... Long tout ça... Au final, le lecteur va dérouler le texte comme un rien... Enfin j'espère que ce sera moins imbuvable que ce que des fois je perçois de mon texte... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 11:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 septembre 2015

leur faire croire...

     Repris l'écriture du roman sans internet mais avec ordinateur, on va y arriver ! Je m'amuse avec mes personnages, c'est sadique un auteur, je leur donne de l'espoir, je fais traîner, mais quel salaud !
Posté par herve le derve à 10:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 septembre 2015

écri-rature

     Impossible d'écrire mon roman sans ordinateur, c'est absurde d'en arriver là ! Le siècle dernier, je m'en souviens, c'était hier, je rédigeais à la main mes poèmes immortels et quand je les trouvais pleins, je calais une feuille dans la machine à ruban et je tapais fort mes vers dans la nuit immense.
Posté par herve le derve à 18:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 août 2015

à l'ombre des jeunes mots en fleurs

     Complètement dingue! Quand je lis maintenant, je compte le nombre de mots des romans ! Fou ! Le très beau et fin Le Visiteur royal de Henrik Pontoppidan, commencé aujourd'hui, ferait dans les 15 000 mots seulement ! Avec ce total, j'en n'étais qu'au début du mien... Le prometteur L'Ile des chasseurs d'oiseaux de Peter May, commencé hier, dans les 143 500 mots ! Le décevant (pour l'instant ; je vois bien que c'est la structure qui compte, pas le style...) Au revoir là-haut (quel titre moche !) de Pierre... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 14:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 août 2015

transe et clichés

     J'aborde la fin du roman à reculons... Plusieurs possibilités, des idées contradictoires... Je vois bien qu'il faut favoriser le dramatique, c'est ça le roman, mais je n'aime pas ce systématisme. Ce sont les schémas des livres lus et des films vus qui remontent quand on compose. Un bon roman, c'est du nouveau tout le temps, Céline, Mishima, Rigoni Stern, Hamsun... A côté, je fais du déjà-vu...      Je pense que c'est l'élan de l'écriture qui choisira, une sorte de transe qu'on rêve et qui... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 10:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 août 2015

du beurre d'écrit

     La correction (énième) du roman (c'est bon signe pour moi que je corrige autant) s'est passée sans  réels accrocs, ça se lisait comme du petit lait pour moi (reste à savoir pour les lecteurs).... Malgré la dose d'ennui que je provoque avec les atermoiements de mon personnage parano, cela me semble équilibré...      Aujourd'hui, fin de correction (plus que dix pages) et retour à l'écriture (plus que quinze pages j'espère) après cette pause d'invention de dix jours...
Posté par herve le derve à 11:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]