Fini de lire Chien galeux de Don Dellilo que j'avais acquis pour offrir à un collègue qui lit surtout de la littérature américaine mais que je n'ai pas revu...

     J'en avais lu un autre mais je ne me souviens pas du titre...

    J'ai trouvé celui-ci plus tenu, plus serré. Où l'on voit notre société déviante et où on se demande bien pourquoi on continue de tourner les pages, englué dans les perversions de chacun dont la nôtre propre...