Être poète, c’est l’abandon d’Astérion.