24 septembre 2018

Remarques sur Shakespeare (1)

     Je lis Shakespeare, après en avoir acquis l'oeuvre intégrale de ses pièces. J'ai calculé qu'entre trois et cinq mois j'aurais fini.      Peut-être des remarques monteront ici, va savoir.      Remarque 1 :     Tellement de personnages, une telle valse des lieux, improbable théâtre à l'éclairage de celui qui naîtra en France moins d'un siècle après !
Posté par herve le derve à 11:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 septembre 2018

1000 mots

    J'ai commencé notre projet de roman croisé avec l'ami Cédric, randonneur fou, amoureux des mots, le coeur qui robinsonne toujours...     Et j'ai répondu à sa remarque, suite à mon espoir joyeux d'avoir atteint les 1000 premiers mots du roman :     Lui : "mille ? quelle sécheresse !"     Moi : "mille misères il faut être miséreux pour défier les mots et le ciel prendre la mesure du néant qui nous constitue et balancer tout ça aux étoiles mortes"
Posté par herve le derve à 10:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 septembre 2018

poèmes courts à deux (6)

6 mot 6 : brume   je sais ces murs blancs estompés par la brume au crépuscule   l'homme pose ses tracesla nature s'en défait *   attachée aux champs   elle retourne la terre - brume du matin
Posté par herve le derve à 09:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 septembre 2018

- deux jours d'orage trente-deux poèmes - (18) (recueil de poèmes : août 2018)

6 (les lectures du passé sont là toujours Valéry Larbaud et ses borborygmes et l’Elsa d’Aragon toujours)
Posté par herve le derve à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 septembre 2018

poèmes courts à deux (5)

5 mot 5 : marée   dans les replis bleusla couche roule la viemarée nocturne que garder et qu'effacerdes traces de notre vie ?   * je ne pouvais suivre les marées de ton coeur fou je suis tombé - las
Posté par herve le derve à 21:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 septembre 2018

- deux jours d'orage trente-deux poèmes - (17) (recueil de poèmes : août 2018)

5 je me souviens d’un film que je tournais – quand on tourne tout reste à la rétine – un lent panoramique vers le haut je remontais chaque bouton de la veste marine de Corto Maltese   ce qui est parti c’est mon texte en off sûrement des rêveries poétiques c’était il y a vingt-cinq ans mais rien ne change dans les rêves les rimes et les images   j’arrivais ensuite à son visage il a toujours existé pour moi homme de papier mais bien plus   j’enchaînais sur les fissures qui couraient du mur au plafond et... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 septembre 2018

à la découverte de Grânâz Moussavi

     En bilingue, traduit du persan par Farideh Rava, aux éditions Meet, plus de quarante poèmes, datant de 1990 à 2005, au titre : Les rescapés de la patience, de Grânâz Moussavi, contemporaine, inconnue de moi jusqu'à ce que je pioche ce livre en bibliothèque... Belle trouvaille !   Amoureusement   Derrière ma fenêtre, il y a un corbeau Je fais une grimace Je crie Il me regarde Et ne s'envole pas.   Je n'ai rien d'autre à espérer : Un crépuscule d'hiver Et un corbeau amoureux de moi. ... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 15:53 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
22 septembre 2018

12 voyelles et 18 consonnes tamoules

     Vu par hasard, on me l'a montré, j'ignore le contexte des poèmes, dates, poètes... une anthologie, dans un coffret, chez Po§Psy, c'est de la poésie tamoule je crois, époque Sangam, si j'ai bien compris 8ème siècle, en Inde du Sud... de très beaux textes, langue en 12 voyelles et 18 consonnes, compliqué tout ça, tant de domaines vierges pour moi... "Vous qui m'écoutez, je vous souhaite longue vie. Si, un jour, je parviens à étreindre le corps tendre de La jeune fille aux larges épaules Dont les beaux... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 14:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 septembre 2018

- deux jours d'orage trente-deux poèmes - (16) (recueil de poèmes : août 2018)

4 (quand on ne savait plus lequel du tien ou du mien tapait, du cœur, et de qui les borborygmes provenaient, levant une de nos paupières, ouvrant un de nos yeux, avant de retourner à la moiteur)
Posté par herve le derve à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 septembre 2018

- deux jours d'orage trente-deux poèmes - (15) (recueil de poèmes : août 2018)

3 on peut tellement entrer entre parenthèses l’oubli le désamour ça n’a pas existé un rêve encore
Posté par herve le derve à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]