23 juillet 2018

Vrac (être poète) (316)

Être poète, et la houle et la mer, la maison.
Posté par herve le derve à 23:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 juillet 2018

Vrac (être poète) (315)

Être poète, c’est à nous la poussière.
Posté par herve le derve à 23:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 juillet 2018

Vrac (être poète) (314)

Être poète, un œil à la lune, et l’autre - crevé.
Posté par herve le derve à 23:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 juillet 2018

Vrac (être poète) (313)

Être poète, « et le fou écrit un livre. »
Posté par herve le derve à 23:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 juillet 2018

Vrac (être poète) (312)

Être poète, quand Pessoa a tout foutu par terre.
Posté par herve le derve à 23:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 juillet 2018

Vrac (être poète) (311)

Être poète, l’envie folle à la vue du ressac de croire au vol depuis la falaise.
Posté par herve le derve à 23:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 juillet 2018

Vrac (être poète) (310)

Etre poète, ôter le circonflexe, feindre une liberté.
Posté par herve le derve à 23:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 juillet 2018

Jeune Poésie 1988-1991 : 4 Elements et Réactions (3)

Lune de mes désirs   Ah ! Tu es là… entre, je t’attendais… Ils sont partis… ces idiots, ces dadais ? J’aime te voir enfin seule et si belle C’est vrai que tu es belle et si réelle A mes yeux !   Pourquoi ne restes-tu pas tout le temps ? Dis-lui donc à la fin, il comprendra. Pourquoi donc s’en aller quand il arrive ? Rayonnant, la tête perchée là-haut, Dans les cieux.   J’aime ta pâleur vivante, un rond drap Blanc, rose au milieu de ce bleu, souvent Je te guette derrière mes... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 juillet 2018

Vrac (être poète) (309)

Être poète, réunir les absents et lancer les oraisons.
Posté par herve le derve à 23:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 juillet 2018

Jeune Poésie 1988-1991 : 4 Elements et Réactions (2 Automne. La nuit)

Automne. La nuit   Sous mes pieds le pavé glissant. Je ralentis ma marche et profite du calme passager. Les rigoles regorgent de feuilles. La pluie cingle mon parapluie qui tire ma main tantôt vers le haut tantôt vers le bas. Je me confonds dans mon ennui et cette eau rappelle mes larmes. Je pleure et il pleut. Mes pas réguliers contrastent avec les gouttes folles que le vent anime. Certaines viennent mourir sur le pavé, d’autres sur mon parapluie. La rigole est leur salut et elles s’y retrouvent, unies en une seule... [Lire la suite]
Posté par herve le derve à 21:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]